Directeur de grande surface spécialisée

Véritable homme orchestre, c'est un homme de terrain, manageur, gestionnaire et commerçant.

Il n'y a pas de formation type pour ce métier. Souvent autodidacte, parfois diplômé de grande école de commerce ou d'université, voire ingénieur : tous les chemins peuvent conduire à la fonction de directeur de grande surface spécialisé. En général on le repère à son implication sur le terrain : au contact autant des clients que des membres de l'équipe.

Comme qualités on lui demande d'abord l'empathie, la fonction nécessité d'être tourné vers les autres et à leur écoute. Il est bon qu'il ait du charisme et le sens du management. Au milieu de ses équipes, le directeur doit écouter, mais aussi orienter, motiver et souvent trancher. Il cultive l'exemplarité notamment en participant aux " coups de feu ".

Il doit aussi avoir le goût du commerce et de la compétition, car il ne faut jamais perdre de vue le client. L'affinité avec les produits vendus par l'enseigne est une autre de ses qualités, en distribution spécialisée être du métier est un facteur de légitimité interne et aide à comprendre le marché. Il doit bien sûr être en plus bon gestionnaire et surtout faire preuve du pragmatisme nécessaire pour traduire localement la stratégie de l'enseigne qu'il arbore.

Il peut obtenir de 38 000 à 85 000 € annuels de rémunération, primes incluses, selon son expérience et la taille du magasin.

Vu dans LSA N° 1961 - 2006

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 7 jours

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 28 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 4 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 27/10/06 02:00

Les franchises qui recrutent