Des soldes mobiles à l'étude

Date fixe de début et de fin de soldes, raccourcissement des périodes ou création de périodes mobiles... Tout est envisagé pour réformer les soldes en France.

Les pistes de réflexion sont multiples pour le Ministre de l'économie et des finances. Il avait annoncé, sans concertation, vouloir plus de soldes dans l'année que les deux périodes actuelles afin de relancer la consommation. Finalement il a réuni le Conseil National de la Consommation (CNC) à Bercy avec tous les professionnels concernés et des associations de consommateurs.

Trois pistes sont retenues et confiées à un groupe de travail chargé de remettre ses conclusions au CNC dans les deux mois. Le Ministre pourrait d'ailleurs glisser des propositions sur les soldes dans le projet de loi sur la consommation qui doit être examiné fin avril-début mai.

La première piste est la fixation d'une date unique et fixe de début des périodes de soldes, en priorité pour l'hiver, ceci afin de ne pas laisser de disparités entre les départements.

On envisage aussi le raccourcissement de la durée des soldes d'hiver à six semaines maximum. Il est constaté en effet qu'après quinze jours de nombreux détaillants en habillement modifient l'offre. Le discours du Ministre a changé ces dernières semaines, il ne veut plus remettre en cause la durée maximum de douze semaines par an semble-t-il. Il rejoint ainsi son collègue Renaud Dutreil qui avait rappelé l'été 2005 l'interdiction de la revente à perte à l'exception des soldes justement.

D'ailleurs la troisième piste concerne l'adaptation de la réglementation concernant les ventes en marges des soldes telles que fins de série, déstockages et promotions.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 5 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 3 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 4 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Informations clés

  • Crée le: 19/04/06 02:00

Les franchises qui recrutent