Changements sur la feuille de paie

Comme chaque 1er janvier, des modifications sont intervenues pour les paiements des salaires. Retour sur notre article du 2 février.

Les principaux éléments modifiés sont les suivants. D'abord le plafond de la sécurité sociale est porté à 2 589 €, la cotisation d'assurance vieillesse est relevée de 0,2 points. Cotisation salariale et cotisation patronale sont donc augmentées de 0,1 point chacune. Le taux global de cette cotisation passe ainsi de 14,75 à 14,95 %. Pour ce qui concerne la retraite complémentaire des cadres également des modifications sont intervenues. Conformément aux stipulations de l'accord Arrco-Agirc du 13 novembre 2003, le taux de cotisation Agirc sur les tranches B et C est porté au 1er janvier 2006 de 20 à 20,30 %.

Le taux de la cotisation d'accidents du travail serait lui majoré de 0,1 point, rappelons qu'il est à la charge exclusive de l'employeur. Par ailleurs le montant de la cotisation Apec est porté de 18,12 à 18,64 €. Le forfait annuel  Apec sera retenu sur les salaires de mars 2006 du personnel cadre en activité au 31 mars 2006.

De plus l'évaluation de l'avantage nourriture est fixé à 4,15 € par repas et  à 8,30 € par jour en 2006 sous réserve de confirmation officielle. Enfin les indemnités forfaitaires allouées aux salariés en contrepartie de certaines dépenses supplémentaires de nourriture, de grand déplacement à l'intérieur de la métropole et de mobilité professionnelle sont aussi réévaluées pour 2006.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 12 jours

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - un mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 4 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 12/08/06 02:00

Les franchises qui recrutent