Bercy contre les délocalisations

Nicolas Sarkozy a l'art d'annoncer les bonnes nouvelles au bon moment. Alors que des salariés se plaignent des délocalisations, il a annoncé, au cours de la présentation de la loi de finance 2005, un plan de lutte contre le phénomène.

Les premières mesures annoncées tournent autour des pôles de compétitivité. Ceux-ci, une vingtaine, seront définis au printemps 2005 selon des critères précis : la présence interactive sur un territoire donné d'entreprises, de centres de recherches, de centres de formation oeuvrant sur un secteur économique innovant et disposant d'une renommée internationale.

A l'intérieur de ces pôles de compétitivité, les entreprises auront droit à des avantages fiscaux, à des allégements de charges sociales pour les emplois de recherche-développement. Ces aides pourront être cumulées avec des exonérations d'impôts locaux et le bénéfice du crédit d'impôt-recherche.

D'autres zones connaissant des difficultés liées aux délocalisations et aux restructurations industrielles seront déterminées. Les entreprises qui y sont installées paieront moins de taxe professionnelles en fonction de leur effectif.

Dernière arme : une incitation au retour aux entreprises ayant quitté l'Hexagone. Celles qui s'engagent à revenir en respectant quelques conditions auront droit à un crédit d'impôt sur les sociétés en fonction du nombre d'emplois générés.

Ces mesures ont déjà été critiquées par plusieurs syndicats professionnels dont l'Union française des industries de l'habillement et l'Union des industries textiles. Ceux-ci réagissent face à la délocalisation inévitable des activités de fabrication textile. Ils réclament la suppression de la taxe professionnelle pour les activités manufacturières ou l'instauration d'une TVA sociale.

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 7 jours

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 28 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 4 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 15/11/04 01:00

Les franchises qui recrutent