3 minutes de franchise édition du 20 août 2012

Cette semaine, dans cette nouvelle édition de 3 minutes de franchise, nous évoquons les évolutions importantes des concepts de Neuville, La Maison Poulaga et Capifrance. Retrouvez à la fin de ce journal l'intérêt de se lancer dans le secteur du chocolat et le conseil de la semaine donné par José Schwartz, Consultant en franchise au Brésil.

De Neuville en format Kiosque

La franchise de Neuville est désormais au format kiosque. Le réseau a ouvert son deuxième point de vente sous ce format soit 18m² au sein du centre commercial "Les Ulysses" en région Parisienne.
L'enseigne de chocolat français a choisi de compléter son concept de points de vente traditionnels avec ce nouveau concept qui semble répondre à une attente bien spécifique de la clientèle en s'adaptant aux modes de vie actuels.
Le nouveau format kiosque va contribuer au développement du réseau qui compte aujourd'hui près de 150 points de vente en France. Le candidat pourra choisir en fonction de ses critères et notamment de l'emplacement le type de format qui lui correspond.
Ce nouveau concept kiosque promet une belle rentabilité. Pour plus de renseignements rendez vous sur le site www.ac-frachise.com/deneuville.

La Maison Poulaga dépose le bilan

La Maison Poulaga a connu un coup d'arrêt brutal après le dépôt de bilan prononcé en janvier dernier et ce moins de 3 ans après son lancement. Les raisons évoquées par son fondateur est la trop grande rapidité du développement de l'enseigne et le manque de rigueur dans les critères de recrutement.
L'effet de seuil, le manque de ressources en interne, une carence en management et dans la gestion du réseau ont eu raison de l'entreprise. Cependant, le réseau a choisi de rebondir puisqu'en avril 2012, le fils du fondateur a repris les commandes du concept avec cette fois le choix d'une solution mobile sur l'agglomération lyonnaise. Nous leur souhaitons un réel succès avec ce nouveau concept.

Un autre point de vente pour Capifrance

Capifrance s'implante à l'aéroport de Montpellier. En tant que premier réseau de conseillers immobiliers indépendants de France, les adhérents exercent leur activité à domicile. Le 20 juin dernier, l'enseigne a innové en créant un point d'accueil et d'information au sein de l'aéroport de Montpellier.
L'objectif est de jouer la carte de la proximité, de répondre aux demandes et de conseiller sur les biens immobiliers de l'Hérault et du Gard. Ainsi, ce point d'accueil physique implanté sur une zone de trafic important vient compléter les services qu'offrait jusqu'alors le web et apporte une nouvelle clientèle aux conseillers, des particuliers mais aussi des hommes d'affaires et des clients internationaux.
Capifrance analyse actuellement le marché Européen et envisage de dupliquer ce concept dans d'autres pays et ce dès 2013. Pour de plus amples informations rendez vous sur le site www.ac-franchise.com/capifrance.

Le secteur du chocolat

Les candidats à la franchise ont tout intérêt à se pencher sur le secteur du chocolat. En effet, les Français se placent à la 5ème place des pays consommant le plus de chocolat (près de 6 à 7 kg par an) après l'Allemagne, le Royaume Uni, la Russie et les Etats-Unis. 
L'industrie du chocolat s'anime tout particulièrement à Pâques et à Noël. Mais le chocolat ne se démode jamais car toutes les occasions sont bonnes pour en consommer. Sur un marché concurrencé mais encore ouvert, les réseaux de franchise font preuve d'inventivité et montrent que ce produit se décline en de nombreuses versions et qu'il plaît à tous.
Les réseaux français ont su s'imposer sur ce marché en proposant des saveurs fines et variées adaptées au palet des Français, les franchises de chocolat séduisent ainsi de plus en plus et accélèrent leur développement. L'emplacement est un facteur essentiel pour la réussite d'un projet, nous privilégions les centres commerciaux avec beaucoup de trafic et les centres villes en emplacement 1 ou 1bis.
C'est un secteur qui a le vent en coupe puisqu'acheter des chocolats peut être un achat raisonné mais il est aussi un achat d'impulsion. Parmi les réseaux qui recrutent, retrouvez les enseignes Bruyère, KC Chocolatier et De Neuville.

Conseil de la semaine

José Schwartz nous livre le conseil de la semaine sur les réseaux français qui souhaitent s'implanter à l'étranger. Lisez donc cet article : Exporter un concept de franchise à l'étranger, oui mais...
José Schwartz : « Nous avons environ 90% des franchiseurs qui sont brésiliens et 10% qui sont des franchiseurs étrangers et où la France n'est pas très présente. Nous comptons sur le bout des doigts les grands franchiseurs français au Brésil.
Je dirais qu'il y a plus d'opportunités pour les franchiseurs qui sont sur le secteur des services car il est plus facile de s'adapter mais aussi pour les franchiseurs qui veulent s'installer sur le plan de fournisseurs de produits sur place.
Je crois qu'il est plus difficile pour les franchiseurs qui veulent être dans l'importation des produits de France pour le Brésil car nous avons des taux de taxes d'importation assez élevés. C'est une sorte de barrière de protection et je pourrais même dire la boulangerie, les services à la personne, les fleurs que je remarque sont des services forts à développer. Il n'y en a pas au Brésil et cela pourrait être de grandes opportunités pour les franchiseurs Français.

Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 15 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - un mois

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 20/08/12 02:00

Les franchises qui recrutent