Se lancer en franchise sans apport personnel ? 5/9

Si vous ne disposez pas immédiatement d'un capital suffisant, il semble illusoire de pouvoir ouvrir une boutique ou de créer votre activité, néanmoins il existe divers moyens de réduire l'investissement au minimum.

En règle générale il n'est pas possible de se lancer en franchise sans disposer du capital de départ. Mais il existe quelques exceptions dans les rares réseaux qui ont une pépinière de franchisés.

La formule consiste à embaucher des jeunes diplômés comme directeurs salariés de magasin. Après deux ans d'activité, si ceux-ci ont fait leurs preuves, le choix leur sera donné entre rester salariés de l'enseigne ou devenir franchisés.
Dans ce dernier cas le franchiseur aide à trouver les fonds nécessaires.

Formules sans capital de départ

D'autres proposent une formule différente : l'enseigne recrute des managers qui ne seront propriétaires que d'une société d'exploitation signant un contrat de location gérance moyennant un investissement de l'ordre de 7500 euros€. Le franchiseur demeure propriétaire de l'emplacement et du fonds de commerce. C'est une gérance dite libre par opposition à la gérance salariée.

Il est possible que de telles formules se développent sur d'autres secteurs. Une chose est certaine : beaucoup de franchiseurs sont conscients que les jeunes entrepreneurs et les jeunes commerçants n'ont pas toujours les capitaux nécessaires pour se lancer. Parfois les compétences personnelles du candidat entraînent le franchiseur à des arrangements spécifiques.

L'apport personnel est indispensable pour certains secteurs

Certains secteurs excluent toute possibilité de se lancer sans capitaux. C'est le cas des enseignes qui exigent un emplacement N°1 car le prix des locaux est alors très élevé. Le prestige, la notoriété de la marque et l'emplacement garantissent le succès plus que les qualités du commerçant.

Les franchises demandant les investissements les plus légers se trouvent souvent dans les services ne nécessitant pas un magasin placé sur une artère principale. On peut évoquer les services informatiques, de conseils financiers, diagnostic immobilier, assistance à la personne, etc.

Pour des enseignes qui permettent de s'installer à domicile, l'investissement se réduit souvent au droit d'entrée et à la formation par le franchiseur. Dans ces catégories on trouve des franchises abordables à plus ou moins 30 000 euros, rarement moins malgré ce qu'en dit la publicité si on veut bien compter le fonds de roulement€. Compte tenu d'un emprunt possible, un apport de l'ordre de 10 000 à 15 000 € suffit alors.

Cependant il faut souvent disposer d'au moins un véhicule et un ordinateur. Ces franchises " solo " ne sont pas aussi sécurisantes que les franchises du commerce traditionnel cependant. On assiste en effet à un turn-over plus important dans ce cas. Cela ne signifie pas que les franchiseurs de services soient moins compétents mais leur succès repose souvent sur les qualités personnelles des franchisés.

Contrairement au commerçant installé dans une rue passante, le franchisé d'une enseigne de services doit en permanence démarcher sa clientèle. Le travail commercial s'ajoute au travail technique. Il est pourtant possible de démarrer dans ces conditions.

Tout dépend de l'objectif du franchisé. Il est certain pourtant qu'il y a plus de franchisés multiples chez ceux qui choisissent la voie du commerce en magasin. Ils réussissent plus souvent à ouvrir plusieurs points de vente. Encore une fois tout dépend de l'énergie et des compétences de chacun...

Informations clés

  • Crée le: 30/03/16 08:07

Les franchises qui recrutent