Comment le franchisé dégage-t-il un salaire ? 3/7

La rémunération du franchisé dépend de la rentabilité de son entreprise. En tant que chef d’entreprise, il gère ses frais, ses marges et par conséquent ses revenus.
Il est donc impératif de faire les bons comptes pour espérer faire augmenter progressivement vos revenus.

Les composantes de la rémunération

Le mode de rémunération d’un franchisé ne diffère pas de celui d’un entrepreneur en solo. Si le franchisé exerce en nom propre, sa rémunération correspond au bénéfice qu’il dégage.  Dans le cas d’une société, il est possible de séparer salaire et part de bénéfice prélevé.

Dans la pratique, l’enquête annuelle Banque Populaire/CSA révèle que 90% du revenu du franchisé provient de l’activité et 10 % d’un versement de dividendes.

Pour pouvoir se rémunérer, le franchisé doit couvrir toutes ses charges et dégager un bénéfice. Souvent, il faut compter une année sans salaire pour permettre au point de vente de démarrer son activité dans les meilleures conditions.

En règle générale, le revenu augmente proportionnellement au chiffre d’affaires. Toutefois, d’autres éléments très importants comme les conditions financières du franchiseur ou encore les marges brutes entrent en compte dans le calcul de vos bénéfices prévisionnels et donc votre rémunération.

Un revenu tributaire de plusieurs facteurs

Le revenu d’un franchisé dépend de divers facteurs dont, notamment, la performance de son point de vente. En effet, un CA en progression vous permettra d’augmenter progressivement votre rémunération d’année en année. Idéalement, il est recommandé de ne pas se verser de salaire pendant la première année. Cet argent pourra rentrer dans les caisses de l’entreprise.
Le choix du réseau joue, lui aussi, un rôle déterminant dans la rémunération du franchisé. En effet, plus l’investissement est important et plus le crédit bancaire sera élevé ce qui impacte le salaire. Puis, chaque franchiseur a ses propres conditions financières qui contribuent, elles aussi, à déterminer le revenu du franchisé (royalties, charges fixes…)
Autre élément déterminant : le statut d’entrepreneur. En effet, les dividendes varient entre EURL, SARL, SASU ou SAS. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander quelques précisions à votre franchiseur, il pourra vous donner des indications en fonction des paliers de CA.

Attention à votre trésorerie

La trésorerie et le bénéfice sont, comme vous le savez déjà, deux notions complètement différentes. Les recettes générées serviront, avant tout, à payer les fournisseurs et les différentes charges, mais aussi à anticiper sur les impôts, les charges sociales, etc... Les services d’un expert comptable vous seront très utiles pour faire les bons calculs et avoir les bons comptes. Ce n’est qu’en faisant les bons calculs que vous pourrez mettre en place les actions adéquates et ainsi faire progresser votre salaire.

Informations clés

  • Crée le: 08/03/17 10:40

Les franchises qui recrutent