Vu dans la presse étrangère : Après l'échec des 75 % le temps des réformes arrive

Vu dans la presse marocaine (le 2 minutes) :
Le Parti Socialiste français aurait assurément dû travailler et préparer un plan de remise à plat de la fiscalité française devenue profondément injuste. Et pourtant la gauche, au pouvoir, n'en a pas fini de payer le coût de ses symboles. La gauche n'en a pas fini de payer le coût d'une analyse perçue comme archaïque de la réalité économique et sociale. La gauche n'en a pas fini de payer sa « soumission » idéologique à l'extrême gauche.
L'échec des 75% est le résultat de ces trois erreurs cumulées. En ce début d'année 2013, voici donc les socialistes, et la France avec eux, confrontés à l'urgence de redéfinir entièrement les buts, les politiques et les alliances. La seule bonne solution est désormais d'engager, dans la clarté, une grande réforme fiscale qui soit adaptée à l'Europe et à la mondialisation.

Articles similaires

Les apports en société

par DD - 5 jours

Les apports sont des biens ou des fonds que les associés mettent à la disposition de la société en vue de l'exploitation commune et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts ou actions) soumis aux aléas de la société

Devenir courtier en crédit

par DM - 14 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 15 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Informations clés

  • Crée le: 31/12/12 01:00

Les franchises qui recrutent