Vous voulez vendre sur les marchés


L'esprit d'indépendance et la convivialité orientent souvent ce choix. Sachez qu'il y a des formalités bien particulières pour devenir commerçant non sédentaire. La Loi sur la Modernisation de l'Economie (LME) a apporté quelques modifications à ce statut de commerçant, franchisé ou non.  (Il y a encore très peu de franchises dans ce domaine mais le besoin de concepts de franchises est réel : avis aux franchiseurs!)

Les différentes sortes de marchés 

En France il existe trois types de marchés : le marché couvert ou halle, le marché découvert ou de plein vent et le marché spécialisé comme le marché artisanal, régional ou biologique., le marché aux puces ou aux fleurs… Parfois il y a des commerces qui s'y apparentent comme certaines foires ou certaines ventes dans des sites privées telles que les entreprises.
Actuellement les marchés ont une bonne image auprès des consommateurs car ils privilégient le lien social et la qualité des produits. Les commerçants qui l'adoptent doivent aussi être motivés puisqu'ils sont soumis à des conditions climatiques parfois difficiles et des horaires peu respectueux de la vie de famille. En revanche la plupart ont un grand sentiment d'indépendance, ils apprécient également la solidarité et la convivialité de ces lieux particuliers.

Comment s'installer sur un marché ?

Tout d'abord sachez que l'installation en France est complètement libre, aucune formation préalable n'est exigée. Mais avant de vous lancer vous devez faire une double étude de marché : sur le produit et sur les localisations.
Il y a deux catégories de commerçants non sédentaires : les ambulants et les forains.
Les commerçants ambulants possèdent un domicile fixe depuis plus de six mois ou un siège social, tandis que les forains n'ont pas de lieu d'habitation. Désormais, d'après la LME, tous doivent obtenir une carte pour exercer leur commerce. Les formalités d'obtention ont été simplifiées et s'effectuent auprès du CFE (Centre de formalités des entreprises) soit à la chambre de commerce, soit à la chambre des métiers si vous êtes artisan. Il s'agit du CFE de la commune dans laquelle vous souhaitez exercer votre activité principale.
Les documents à fournir sont précis et concernent essentiellement le travailleur indépendant ou la société. Le statut est ouvert également aux auto-entrepreneurs. Vous pouvez demander votre carte de commerçant ambulant en même temps que vous créez votre société. Il faut compter un mois maxi pour recevoir la carte. à compter de l'immatriculation s'il s'agit d'une entreprise nouvellement créée.
Pour les forains il est en plus nécessaire de demander auprès de la Préfecture une autorisation de circuler qui se présente sous forme de livret, en fournissant un justificatif d'identité et de nationalité française, un extrait de casier judiciaire et un extrait de Kbis, ainsi que deux photos. Le livret est valable cinq ans.
Si vous êtes déjà commerçant en magasin, il n'y a pas de formalités à accomplir pour la commune dans laquelle vous êtes installé.
Ensuite il vous faudra obtenir un emplacement sur la voie publique….

Vous pouvez aussi opter pour la création d'une micro-entreprise.

Dominique Deslandes d'après un article vu dans L'Entreprise



Articles similaires

Est-il possible d'ouvrir un magasin Nature et Découvertes en franchise ?

par Dorsaf Maamer - 1 jour

Fondée il y a plus de 25 ans, Nature et Découvertes est une enseigne française inspirée de la nature. Implantée en France et à l'étranger, la marque propose des produits authentiques, initiateurs de connaissance, exclusifs, malins et originaux des...

Ouvrir une mercerie en franchise, quelles pistes ?

par HK - 8 jours

Porté par l’engouement grandissant pour le DIY, le marché de la mercerie enregistre une forte croissance. Le moment est donc bien choisi pour l’intégrer en se tournant vers un réseau en franchise afin de bénéficier d’un accompagnement de qualité.

Franchise rentable, comment la repérer ?

par HK - 15 jours

Comment débusquer une franchise rentable ? D’abord en se référant au Document d’Information Précontractuel (DIP) que le franchiseur doit transmettre à son futur franchisé, 20 jours au moins avant la signature du contrat, conformément à la loi Doub...

Informations clés

  • Crée le: 16/04/14 05:29

Les franchises qui recrutent