Une nouvelle édition réussie pour le Congrès du snacking

Les acteurs du snacking se sont donné rendez-vous au Pavillon Vendôme à Paris le 6 juin 2013 pour la 4e édition du Congrès du Snacking. Cet événement était organisé par l'initiative du magazine France Snacking et permettait de prendre en compte, cette année encore, malgré un tout nouveau contexte de ralentissement de l'activité, tout le potentiel du marché de la restauration rapide.

180 participants pour cette nouvelle édition

Pour cette nouvelle édition, sous le parrainage d'Antoine Westermann, chef et propriétaire du Drouan, près de 180 participants, industriels, distributeurs, restaurateurs, boulangers et responsables de concessions se sont retrouvés autour du thème : Comment profiter du boom du snacking ? Au programme : une journée de conférences et de débats pour tous les professionnels de la restauration rapide et nomade.

Un moment fort pour comprendre le consommateur

Cette nouvelle rencontre constitue cette année encore un moment fort pour bien comprendre le consommateur d'aujourd'hui, les tendances d'un marché qui continue de tirer son épingle du jeu en temps de crise ainsi que les stratégies concrètes mises en place par un certain nombre d'acteurs pour répondre à ces évolutions. Dans un contexte réglementaire changeant (et la hausse de la TVA en ligne de mire), les professionnels ont pu réfléchir aux défis qui se posent à l'ensemble de la filière. Quels seront les enjeux pour les années à venir ?

A propos des circuits alternatifs

Au-delà des questions généralistes, il s'agissait également de travailler sur la problématique de montée en puissance des circuits alternatifs et de la boulangerie. En quoi peuvent-ils faire l'objet de vraies opportunités de développement ?  Enfin, il aura aussi été question des thématiques de traçabilité, rapport qualité-prix, "made in France" : quelle remise en cause des politiques achats entre restaurateurs et fournisseurs pour répondre aux exigences des consommateurs ?
* La restauration hors-foyer enregistre un recul de 1,3 % au premier trimestre 2013, succédant à une baisse de 2,2% en 2012 soit 114 millions d'occasions de consommation en moins (données NPD Group). Plus précisément, la restauration rapide représente aujourd'hui près de 60 occasions par an et par habitant, soit plus d'une par semaine, et 18 Md€ dépenses au total, ce qui équivaut à 49% du total de la restauration commerciale. La vente à emporter constitue l'usage de plus répandu en restauration rapide avec 70% des occasions. (source : Snacking.fr)

Articles similaires

Vérifiez ce qui est publié sur votre réseau sur ac-franchise.com

par ACF - 10 jours

L’annuaire ac-franchise.com est le plus complet avec 2400 fiches réseaux (franchise, concession, coopératives, etc, etc.) mais aussi le plus riche en détails. Il est donc consulté par 130 000 visiteurs chaque mois.

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 11 jours

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le mêm...

Quand l’exclusivité territoriale s’applique de fait

par Martine Malaterre - 18 jours

L’exclusivité territoriale qui consiste à garantir au franchisé une zone où le franchiseur n’implantera pas d’autres unités n’est pas obligatoire dans le contrat de franchise et ne peut entrainer une nullité de ce contrat en cas de ...

Informations clés

  • Crée le: 07/07/13 02:00

Les franchises qui recrutent