Une entreprise avec la retraite...

Vous êtes retraité et vous aimeriez compléter vos revenus en développant une activité indépendante... Que va-t-il se passer ?

Rappelons qu'en 2010, il faudra, à une personne née en 1950, 162 trimestres validés pour obtention d'une retraite à taux plein. Mais ce n'est pas parce qu'il manque des trimestres qu'on ne peut pas prendre sa retraite, en principe à 60 ans... les trimestres pris en compte pour le "taux plein" sont les trimestres tous régimes confondus, autrement dit : salarié, indépendant, expatrié, service national, chômeur, trimestres pour enfants (pour les mères, pourvu que ca dure...).

Quelles sont les solutions ?

Si vous avez comptabilisé le nombre nécessaire de trimestres vous pouvez dès maintenant vous installer comme auto-entrepreneur. Lors de votre prise de retraite, vous serez donc en situation de cumul, indépendamment de la date de début d'activité, mais il s'agira d'une activité non salariée qui ne vous empêchera pas de toucher votre retraite.
Dans le cas où vous n'auriez pas vos trimestres, deux solutions existent si votre retraite est accordée au titre de vos activités précédentes : soit vous avez la possibilité de liquider votre retraite salariée avec des abattements, soit vous attendez d'avoir vos trimestres pour liquider votre retraite à taux plein. Il faut faire un arbitrage entre une retraite immédiate mais moindre ou une retraite ultérieure supérieure.

Autres précisions

Notez que si votre retraite progressive fait partie d'un Plan de sauvegarde de l'emploi, il est possible qu'une interdiction d'activité y soit mentionnée . Si seule l'activité salariée est interdite, alors vous pouvez reprendre une activité d'auto-entrepreneur qui est de nature non salariée, à moins que toute activité est interdite.
En devenant gérant majoritaire non salarié, vous devez valider quatre trimestres par an. Vous cotiserez alors à de nouveaux régimes (CIPAV ou RSI) et les trimestres acquis auprès de ces régimes seront pris en compte par la CNAV et l'AGIRC pour le calcul de votre taux plein. Pour valider 4 trimestres, il faut avoir environ 7 000 euros de revenus de gérance majoritaire et pour valider un trimestre en tant que gérant majoritaire, il vous faut 1742 euros de revenus.
A 65 ans, vous aurez un taux plein quel que soit le nombre de trimestres cotisés ou validés, cependant il est parfois plus intéressant de liquider quand même avec abattements et toucher sa retraite plus tôt. La règle de plafond pour le cumul concerne les retraites et l'activité relevant d'un même régime. Salarié et Gérant majoritaire étant deux régimes différents, elle ne s'applique pas , en conséquence, vous pouvez décider de cumuler votre retraite salarié et le revenu de gérant majoritaire. Si vous avez vos trimestres, c'est votre intérêt, si vous ne les avez pas, il faut évaluer l'impact des abattements pour en mesurer l'intérêt. En cotisant au moins pendant deux ans à l'AGIRC, vous aurez moins de points mais le montant de vos prélèvements sera inférieur... En revanche, la chose la plus importante à préserver est votre nombre de trimestres. De plus vous aurez une nouvelle retraite dans le régime des indépendants.
En résumé : moins de retraite AGIRC, trésorerie immédiate supérieure, retraite indépendant additionnelle. En tout cas, il est faux de croire que changer de régime "détériore l'acquis de retraite". En effet avec une nouvelle activité est de nature salariée, vous cotiserez effectivement pour la solidarité mais vous bénéficiez de l'avantage d'un double revenu ; si en revanche votre activité est de nature non salariée (AE, Gérant majoritaire, indépendant), vous générerez de nouveaux droits
Dominique Deslandes


N'hésitez pas à consulter toute l'actualité relative à la réglementation des affaires



Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 1 jour

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 4 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Ne ratez pas le Salon dédié aux entrepreneurs : Business Success, Mercredi 16 novembre près de Lille!

par Dorsaf Maamer - 22 jours

Le 16 novembre aura lieu l’événement dédié aux dirigeants TPE/PME, auto-entrepreneurs, agents commerciaux, futurs franchisés... Le Business S...

Informations clés

  • Crée le: 08/05/10 02:00

Les franchises qui recrutent