DE FURSAC

Mode et prêt à porter homme Mode et prêt à porter femme

Apport personnel minimum : 75000 EUR

Type de contrat : commission - affiliation

Un repositionnement difficile

Créé en 1981 et lancé en commission - affiliation en 2004, l'enseigne de prêt-à-porter masculin De Fursac a été placée en redressement judiciaire le 4 décembre dernier.
Quelles sont les raisons de ce dérapage ? Sûrement l'ambition surdimensionnée de son patron Edmond Cohen et une stratégie de repositionnement difficilement menée.
Rachetée en 1990 par Edmond Cohen, la griffe Monsieur De Fursac se positionnait dans le milieu de gamme. Mais en 2003, l'entrepreneur a décidé de changer de stratégie et de faire concurrence au leader mondial du costume chic : Hugo Boss. Convaincu par sa stratégie, Cohen a emprunté massivement pour financer de gigantesques campagnes de publicité, agrandir les corners dans les grands magasins et ouvrir de nouvelles boutiques. Sur les deux années qui ont suivi, la dette a augmenté de 120% pour atteindre 19 millions d'euros.
Ensuite, une directrice artistique, Julia Smith, a été embauchée pour moderniser les collections avec de nouvelles coupes et des tissus haut de gamme venus d'Italie. Les prix ont ainsi augmenté de 20% et les ventes ont progressé de 12% en 2004. Cependant, au lieu d'attendre quelques saisons que le concept attire de nouveaux clients jeunes et branchés, Edmond Cohen a signé un partenariat avec la fédération française de basket, utilisant l'image des stars de l'équipe pour représenter la marque De Fursac. Mais cette stratégie ne s'est pas avérée efficace pour séduire les jeunes cadres, qui ne se reconnaissaient pas dans l'image d'un Tony Parker passionné davantage par le rap que par les fringues chic.
Parallèlement, De Fursac a lancé une grande campagne d'affichage, privilégiant les économies aux bons emplacements et a préféré ouvrir quatre nouvelles boutiques simultanément, à des emplacements peu adaptés à l'offre, plutôt que d'ouvrir une boutique test sur un emplacement de choix. Finalement, les galeries Lafayette n'ont pas voulu retenir De Fursac qui a donc perdu la moitié de son chiffre d'affaires.
Une succession de choix peu stratégiques qui ont conduit l'enseigne au redressement judiciaire. Cependant, avec une augmentation des ventes de 26% au premier trimestre 2007, Edmond Cohen espère obtenir un plan de continuation.
Vu dans Capital Mai 2007

Les derniers articles DE FURSAC

La franchise de prêt-à-porter masculin reprend du souffle

par Isabelle Duvivier - plus de 4 ans

La marque et enseigne de franchise De Fursac semble être sortie d'une période délicate pour renouer avec de nouvelles perspectives de croissa...

De Fursac en redressement

par - presque 10 ans

Suite à l'inauguration d'un nouveau magasin De Fursac à Paris, la marque-enseigne de vêtements masculins a été placée en redressement judiciaire le 4 décembre dernier. Pour ses dirigeants, ces difficultés ser...

Nouvelle image à communiquer

par - plus de 12 ans

De Fursac change et le fait savoir : nouvelle communication, nouveau marketing, nouveau style, nouvelle image. La communication a été prise en mains par une société spécialisée dans les griffes de prêt-à-port...

Informations clés

  • Crée le: 31/05/07 02:00

Les franchises qui recrutent