Un nouveau métier dans l'immobilier : chasseur d'appartements

Il agit à l'inverse de l'agent immobilier puisqu'il a pour mission de rechercher, à la place de l'acquéreur, un bien qui répondra à ses attentes. Il prospecte et sélectionne les annonces, effectue les visites, fournit des comptes rendus… et assiste son client de la négociation à la signature chez le notaire. 

Souvent on procède à des recherches personnelles doublées du soutien des agents immobiliers classiques. La première solution reste, en principe, la moins onéreuse, tant pour l'acquéreur que pour le vendeur, d'ailleurs les ventes entre particuliers représentent entre un quart et un tiers  des transactions. Internet a largement contribué à faire progresser cette méthode de recherche grâce aux sites d'échange entre particuliers, avec des photos qui présentent les biens de manière précise. Une fois la sélection effectuée pourtant la négociation n'est pas facile car la plupart des propriétaires surestiment leur bien. Aussi le recours à un agent immobilier paraît plus sécurisé.

Ce professionnel connaît bien son marché, le niveau des ventes réalisées dans le secteur et permet d'apporter certaines garanties parfois nécessaires pour éviter une accusation de vice caché après la vente par exemple.  En effet l'agent immobilier connait en principe  tout ce qui touche aux aspects juridiques et fiscaux de la transaction. On peut dire que la commission, de cinq à six %, est la rétribution d'un service réellement rendu. Ce surcoût est facturé au vendeur, mais se voit répercuté sur son prix de vente, en fin de compte c'est donc l'acquéreur qui paie.
Les chasseurs de biens immobiliers se situent bien en amont et doivent avoir de bonnes qualités d'écoute du client afin de déterminer précisément ses critères de recherche. Ils agissent sur mandat de recherche exclusif d'une durée de trois mois, reconductible par tacite reconduction. Soumis à la même réglementation que les agents immobiliers, ils ne perçoivent leurs honoraires que lorsque la signature chez le notaire a eu lieu. Ceux-ci oscillent entre 1 et 5 % du montant de l'achat. S'ils peuvent rencontrer les clients chez eux cela leur donne une idée plus claire des critères à respecter au cours de leur prospection. Le métier s'est instauré ces dernières années et a pris son sens avec la crise. De plus ce type de service est parfois rendu nécessaire par le fait que le client est loin de la région où il souhaite s'installer ou dispose de peu de temps pour s'occuper de la recherche d'un bien immobilier, c'est souvent le cas de jeunes cadres en mutation. On trouve surtout les chasseurs d'appartements dans les grandes agglomérations, en région parisienne et en région Paca où la clientèle étrangère est très présente.
En résumé le particulier sait ce qu'il veut mais il n'a pas le temps de tout visiter. L'agent immobilier a plus de temps, mais il ne sait pas toujours ce que veut le client. Le chasseur d'appartements, lui, prend le temps de connaître les désirs de l'acheteur.
Dominique Deslandes
 
Consultez un site web spécialisé dans la franchise d'agence immobiliere

Articles similaires

Définir ma zone de chalandise

par Dominique Deslandes - 6 jours

Vous devrez vous intéresser à la zone géographique qui sera impactée par l'ouverture de votre point de vente. Certains critères sont à vérif...

Conseils pour trouver des locaux !

par Julien Cadoret - 9 jours

Vous cherchez à créer votre entreprise, agrandir votre entreprise ou déménager, dans tous les cas, plusieurs solutions s’offrent à vous pour trouver vos bureaux, locaux d’activité ou entrepôts.

De l’utilité de procéder à une étude de marché pour un franchisé

par Martine Malaterre - 11 jours

Aussi faut-il mettre toutes les chances de son côté en ayant bien évalué le potentiel de l’affaire. Même si le franchiseur a donné des informations concernant le marché sur le plan national et même local, Il est indispensable que le franchisé ré...

Informations clés

  • Crée le: 06/04/10 02:00

Les franchises qui recrutent