SYLVAN

Formation et soutien scolaire

Apport personnel minimum : 80000 EUR

Type de contrat : franchise

Un métier, la consolidation scolaire

C'est à l'équipe dirigeante de Sylvan France que nous avons demandé de nous expliquer leur métier.
Voici la synthèse des explications passsionnées de Jean Michel Roques, président de la master franchise française et de ses plus proches collaboratrices Catherine Ormel, directrice marketing et Janine Ballaruc, directrice d'exploitation.
1. L'évaluation Sylvan®
L'évaluation s'appuie sur une batterie de tests concernant :
• les acquis et connaissances
• le type d'apprentissage
• les aptitudes visuelles et auditives
Ces tests sont la spécificité de Sylvan et la résultante de 25 ans d'expérience.
Des séries de QCM ont été conçues pour chaque niveau scolaire, du CE1 à la Terminale :
• Classes du primaire : le français et le calcul.
• Classes du collège : le français, les mathématiques et l'anglais.
• Classes du lycée : le français, les mathématiques, l'anglais, la physique et la chimie.
L'une des préoccupations majeures de Sylvan est de veiller à ce qu'à aucun moment, au cours du test, l'enfant ne soit mis en position d'échec : il ne connaît pas le niveau de référence auquel correspond le test qu'il réalise ; il va simplement avancer progressivement dans le degré de difficulté.
De plus, Sylvan a apporté un soin tout particulier à la présentation graphique et visuelle de ses tests.
D'autres tests font également partie du processus de consolidation Sylvan : ils sont indispensables à la prise en compte des besoins spécifiques de l'enfant, de même qu'à l'adaptation des moyens à mettre en œuvre pour lui permettre d'acquérir définitivement les connaissances qui lui manquent.
Il s'agit, dans un cas, de connaître le type d'apprentissage qui sera le plus adapté à l'enfant (apprenant visuel, tactile ou auditif) et dans l'autre de détecter si l'enfant n'a pas de difficultés plus « mécaniques » de nature auditive et/ou visuelle.
2. Diagnostic
A l'issue de l'évaluation, Sylvan dresse un bilan complet des lacunes comme des connaissances de l'enfant.
Ce diagnostic fait apparaître des besoins faisant référence à des acquis théoriques antérieurs de 2 à 3 ans à la date de l'évaluation.
Les lacunes ainsi identifiées sont systématiquement analysées et hiérarchisées pour définir le contenu du programme de consolidation.
La cartographie des lacunes étant différente pour chaque enfant, Sylvan propose alors un programme adapté à chacun, tant en durée qu'en contenu.
 
3. Programme personnalisé
À chaque question de l'évaluation correspond « une fiche de suivi » dans laquelle Hachette a répertorié un ensemble d'exercices : le programme de l'enfant sera basé sur une sélection de fiches correspondant à ses lacunes, et donc à ses besoins.
De plus, les exercices présents dans chaque « fiche de suivi » sont identifiés sous une dominante visuelle, tactile ou auditive : non seulement l'enfant apprendra ce dont lui et lui seul a besoin, mais encore l'apprendra-t-il de la meilleure des façons : la sienne.
Outre son adaptation au type d'apprenant, le processus d'enseignement Sylvan est extrêmement structuré :
1. l'enfant découvre la notion qui lui est présentée par son tuteur au travers d'exemples ; c'est la phase de travail dirigé.
2. l'enfant pratique et s'approprie la notion par le biais d'exercices d'application ; c'est la phase de travail en autonomie.
3. l'enfant démontre la maîtrise de la notion en l'appliquant dans un champ plus large ; c'est la phase d'application de la notion.
4. l'enfant restitue la notion lors d'un exercice de validation ; c'est la phase de validation de l'acquisition.
5. l'enfant réalise au travers d'exercices de validation qu'il maîtrise définitivement la notion, c'est la phase de consolidation finale.
La progression de l'enfant dans le programme de consolidation scolaire ne sera possible que s'il démontre une parfaite maîtrise de la notion étudiée.
Sylvan a le souci constant de ne pas mettre l'enfant en situation d'échec : l'accent ne sera jamais mis sur ce qu'il ne sait pas, mais au contraire sur ses capacités à apprendre et à progresser.
En l'aidant à prendre conscience de ce qu'il connaît déjà, et partant toujours de ce qu'il sait pour cheminer vers l'acquisition de nouvelles notions, l'enfant retrouvera confiance en lui et en ses capacités à réussir.
Un programme de motivation encourage l'enfant tout au long de sa phase d'apprentissage : reconnaître les efforts fournis en les récompensant sont la meilleure façon de redonner le goût d'apprendre.
Pour Sylvan, la confiance en soi et la motivation sont des éléments fondamentaux pour progresser.
Les efforts fournis sont récompensés au même titre que les résultats, et c'est cette reconnaissance du travail effectué qui sera pour lui la première matérialisation de ses progrès.
Sylvan tient à impliquer étroitement les parents dans le déroulement de son programme de consolidation.
À l'issue de l'évaluation et du diagnostic de l'enfant, Sylvan présente l'analyse des résultats aux parents. Avec eux sont fixés les objectifs à atteindre, de même qu'un programme d'échanges régulier.
Ces rencontres viennent ponctuer 12 heures d'enseignement et permettent de faire le point sur l'évolution de l'enfant tant au sein de la structure Sylvan que dans le cadre scolaire ou familial.

Les derniers articles SYLVAN

Sylvan dans l'œil de la justice

par - plus de 8 ans

La Charente Libre annonce que le patron de l'enseigne en franchise de soutien scolaire d'origine américaine sera convoqué par le Tribunal Cor...

Le Leader de la Consolidation Scolaire!

par - plus de 12 ans

Fondé en 1979, Sylvan est le spécialiste international du soutien scolaire. Présent dans plus de trente pays, Sylvan rassemble plus de 2 000 ...

Interview de Joseph Trelhu : Analyse de l'ouverture de Nantes

par Jean Samper - plus de 12 ans

Sylvan a ouvert son 3ème Espace Corporate (succursale) début mars à Nantes. Nous nous livrons à une première évaluation avec Joseph Trelhu, d...

Informations clés

  • Crée le: 26/04/04 02:00

Les franchises qui recrutent