Un marché qui pose question...

Bien que parfois craint, le recul de l'immobilier n'est pas encore une réalité. Entre 2000 et 2006 la hausse du volume des ventes a été de plus de 50 %.

Experts et professionnels affirment qu'il n'existe pas de bulle spéculative. Les acheteurs sont essentiellement des particuliers, ils investissent à long terme dans la pierre pour se loger eux-mêmes ou pour louer un logement afin de préparer leur retraite et s'assurer un revenu complémentaire.

Néanmoins beaucoup de personnes pronostiquent depuis des mois un atterrissage en douceur des prix de l'immobilier. L'étude Xerfi prévoit un volume de ventes des agences en recul de 1 % pour 2007.

Pourtant les perspectives restent encore optimistes. L'environnement économique est plutôt favorable, les taux de crédit sont bas, la durée des emprunts s'allonge et seulement 57 % des français sont propriétaires de leur résidence principale, selon la Fnaim (Fédération des professionnels de l'immobilier). Il y a encore des parts de marché à gagner.

De plus seulement la moitié des transactions immobilières sont réalisées en France par les agences et les notaires, le reste étant effectué de particuliers à particuliers. Dans un proche avenir il est probable que le recours aux professionnels sera en augmentation afin de sécuriser les transactions devenues de plus en plus complexes et réglementées par la multiplication des diagnostics techniques.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Les apports en société

par Dominique Deslandes - 21 heures

Les apports sont des biens ou des fonds que les associés mettent à la disposition de la société en vue de l'exploitation commune et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts ou actions) soumis aux aléas de la société

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 10 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 10 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Informations clés

  • Crée le: 23/05/07 02:00

Les franchises qui recrutent