Un dernier rebondissement dans l'affaire eBay contre Lvmh

Après plusieurs années de bras de fer, la Cour d'appel de Paris vient de confirmer la responsabilité de eBay face à l'enseigne Lvmh. Celle-ci lui reprochait d'avoir diffusé sur son site de vente en ligne des contrefaçons de ses marques (Vuitton et Dior) et de violer son réseau de distribution sélective pour des ventes de parfum Dior, Kenzo et Givenchy*.
La Cour a néanmoins atténué le jugement de première instance qui portait les dommages et intérêts à 40 millions d'euros pour eBay. Ceux-ci sont « limités » lors de ce nouveau jugement à 5,7 millions d'euros.
Autre « bonne nouvelle » pour le site de vente en ligne, les juges d'appel réduisent le champ d'application à la France.
* Lvmh bénéficie en effet en tant qu'acteur du luxe du régime européen spécifique lui permettant de choisir et contrôler les circuits de diffusion de ses produits. Règlement qui vient d'être assoupli en faveur du e-commerce mais qui confirme que les « pure players » sans magasins physiques ne sont pas autorisés, sauf agrément des marques elle-même, à vendre des produits de luxe.
Vu dans le Journal du Textile n° 2054

Articles similaires

Certaines franchises aident à réussir les travaux de rénovation énergétique

par HK - un mois

Faut-il se contenter de strict minimum ou au contraire envisager le logement dans son ensemble lors de travaux de rénovation énergétique ? Comment gérer le budget alloué à ces travaux et dans quelle mesure l’année de construction in...

Le pain, un aliment qui reprend ses titres de noblesse

par HK - 3 mois

Après avoir été la base de l’alimentation dans le moyen âge, le pain a connu une période moins glorieuse caractérisée par une production trop...

Evolutions dans le diagnostic immobilier.

par ST - 5 mois

Evolutions dans le diagnostic immobilier. Source Franchise Defim Le CREP, une obligation pour les bâtiments con...

Informations clés

  • Crée le: 01/10/10 02:00

Les franchises qui recrutent