Un cas de publicité mensongère

Le client reçoit un coup de téléphone lui indiquant qu'il a gagné un cadeau à retirer en magasin, le cadeau est confirmé par courrier...

Ensuite un tirage au sort pour un gros lot est organisé, y participent ceux qui se déplacent. Ceux qui viennent au magasin reçoivent en effet un objet dont la valeur peut être de 2, 3 ou 4 euros.

Ici il s'agit du magasin de meubles King Salons. Certains visiteurs circulant dans les allées du magasin, voient les meubles et leurs étiquettes descriptives ainsi que les prix de vente pratiqués et ont la surprise de gagner des bons d'achat de 2 500 ou 3 000 euros... Au final les prix pratiqués ne correspondent pas aux prix affichés en magasin.

La DDCCRF relève donc que si les prix indiqués permettent une marge dont le coefficient est de l'ordre de 5,5 à 6,5, la réalité de la vente dégage une marge de 1,6 à 3,9... Un procès verbal est dressé. L'affichage d'un prix associé à l'annonce, uniquement verbale, d'une ristourne ou d'un gain d'un bon de réduction fait naître chez le client l'illusion d'une bonne affaire, sans le laisser maître d'apprécier la vérité du gain ou la réduction. Le délit de publicité mensongère est constitué.

Sur les bons de commande, d'après la cour d'appel, le prix global à payer n'est pas indiqué, mais seulement le prix total TTC, auquel il faut ajouter le coût total du crédit... Elle rappelle que l'article L.121-23 du code de la consommation exige la mention explicite du prix global à payer, le seul qui permette au consommateur de mesurer immédiatement et avant toute signature, ce qu'il s'engage à régler. Le délit est constitué.

Vu dans LSA

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 13 heures

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 3 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 27/04/07 02:00

Les franchises qui recrutent