Transmission d'entreprise et droits du conjoint survivant

Renforcés par la loi n°2001-1135 du 03/12/2001, ces droits peuvent néanmoins être mis à mal dans le cas de la transmission d'entreprise.




En effet, si la transmission n'a pas été anticipée, l'entreprise sera en indivision entre le conjoint survivant et les héritiers, entre le moment du décès et le partage Ce régime peut conduire à des situations de blocage. Au moment du partage, la nature juridique de l'entreprise aura une incidence importante sur la répartition du pouvoir.



Si l'entreprise a fait l'objet d'une donation du vivant de l'entrepreneur à ses enfants, le conjoint survivant n'aura aucun droit sur l'entreprise. Il est donc nécessaire, pour une meilleure protection du conjoint, que l'entrepreneur envisage des solutions alternatives.



Vu dans Les Echos - 2003, article signé Bernard Monassier et Paul-André Soreau, notaires du groupe Monassier France)









Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 14 heures

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 3 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 27/04/04 02:00

Les franchises qui recrutent