RIVALIS

Courtage, services financiers, gestion

Apport personnel minimum : 12000 EUR

Type de contrat : partenariat

Témoignages d'Experts Rivalis 2008

Témoignage d'Eric Berthon, Expert RIVALIS en Seine-et-Marne

08/09/2008 :  Quel était votre parcours professionnel avant Rivalis et pourquoi avez-vous rejoint la franchise de conseil Rivalis ?
Eric Berthon : J'ai travaillé des années dans le secteur de la grande distribution mais j'en ai eu assez de rentrer le soir à 23 heures et de sacrifier ma vie de famille sans en retirer de grands bénéfices. J'ai donc pris la décision de me mettre à mon compte. Ce qui m'a motivé à rejoindre Rivalis, c'est l'association de la puissance d'un réseau associé à une indépendance professionnelle. Mais plus encore que l'organisation, c'est le métier qui m'a passionné et la possibilité de transmettre mon expérience.
 
Quel regard portez-vous sur votre métier et vos interventions dans le secteur des petites entreprises ?
EB : Je fais un métier passionnant. A tel point que je compte bien continuer Rivalis jusqu'au bout. C'est un métier fabuleux sur le plan humain, très enrichissant et valorisant, surtout quand vos clients se portent mieux grâce à vous et qu'ils reconnaissent votre action.

Que pensez-vous de la formation interne, du suivi et de l'accompagnement ?
EB : Les formations commerciales sont intéressantes et à mon avis, elles sont indispensables, surtout pour ceux qui n'ont jamais eu d'activité commerciale. Quand je suis arrivé chez Rivalis, on m'a laissé pas mal d'indépendance, ce qui m'a bien convenu. Mais il me semble que les choses sont en train de changer « crescendo » et que les nouveaux experts sont suivis de plus près.

Comment se déroule votre prospection ?
EB : Je prends mes premiers contacts par téléphone et puis je me déplace par la suite. La prospection, c'est à mon sens ce qu'il y a de plus dur. C'est dû au temps que mettent les gens à comprendre qui nous sommes et ce que nous allons leur apporter. Ce temps peut être assez long. Ensuite, je fais une « découverte client » avec un support papier car je considère que je ne vends pas un logiciel. J'évite donc d'apporter mon ordinateur.

Vos premières installations ?
EB : J'ai connu un moment de panique car je m'étais focalisé sur la partie commerciale et pas trop sur le logiciel. Et en deux mois, j'ai signé mes trois nouveaux clients. Il a donc fallu faire vite. Heureusement, j'ai eu le soutien de Rivalis qui m'a envoyé le responsable gestion en soutien.

Les recommandations de vos clients ?
EB : Pour l'instant c'est parfait. Un seul de mes clients m'a déjà recommandé à 5 confrères à lui. 3 ont signé et le 4ème signe lundi prochain ! 

Témoignage Expert Jean Roch WEISS : Savoir se vendre 

21/03/2008 : Jean Roch WEISS est un homme polyvalent. Il le doit sans doute à sa formation pointue, aussi technique que commerciale, ce qui lui a ouvert de nombreuses portes. Il commence à travailler dans le secteur de l'éclairage scénique mais il rejoint ensuite l'entreprise viticole familiale (du côté de sa femme), où il est responsable du développement. Un poste qu'il occupe de nombreuses années avant que la direction ne le confie finalement à un cousin. Le temps est donc venu de s'interroger sur l'avenir. 

Lors d'une visite au Salon de la Franchise, il s'intéresse à une toute nouvelle technologie, celle de la régénération de batteries. « J'ai bien failli me lancer, raconte Jean Roch, mais j'ai préféré ne pas essuyer les plâtres ».
C'est dans la salle d'attente d'un médecin, et en feuilletant un magazine économique, que Jean Roch découvre un publi-reportage sur le groupe Rivalis. Il note l'adresse Internet et dès qu'il revient à son domicile, se met en quête du maximum d'informations sur l'entreprise. « J'ai été très impressionné par la réactivité de Rivalis, témoigne-t-il, j'ai envoyé un message le dimanche soir et j'avais une réponse dès le lendemain à 9 heures ». Lors de la réunion d'information du mois d'avril, il prend pleinement conscience du métier, « formidable, cet accompagnement et ce suivi auprès des chefs d'entreprise ». Après en avoir terminé avec ses dernières obligations vis-à-vis de l'entreprise viticole, il entame la formation initiale.
Depuis son début d'activité, que pense-t-il de la prospection auprès des artisans, une des cibles principales de Rivalis ? « C'est pas méchant, confie-t-il, ils râlent un peu pour la forme, mais moi qui ai approché le milieu de la grande distribution, je peux vous dire que ce n'est rien du tout ». Pour Jean Roch, la difficulté majeure quand on débute à Rivalis, ce n'est pas faire face aux interlocuteurs mais savoir comment bien se vendre soi-même. « Ce n'est pas comme vendre un produit, continue-t-il, il s'agit de vendre un binôme logiciel - homme ou encore machine humaine ».

Satisfait de pouvoir compter sur ses deux référents, Robert NOTTE pour l'accompagnement commercial et André CAFFIN pour la partie gestion/technique, ce nouvel expert de 47 ans se donne pour objectif d'obtenir ses 3 premiers clients avant la fin de l'année.

Les derniers articles RIVALIS

Résultats de l'enquête utilisateurs de la franchise Rivalis

par MA - un mois

La franchise conseil Rivalis propose une méthode basée sur l'alliance d'un outil informatique de pilotage en temps réel et d'un gestionnaire qui accompagne et conseille le chef d'entreprise dans ses choix. Rivalis a effectuée une en...

Le dernier logiciel de Pilotage, Rivalis 5

par Dorsaf Maamer - plus de 2 ans

Créé en 1994, le réseau Rivalis a mis au point une méthode qui permet d’accompagner les chefs d’entreprises (TPE) à partir d'un progiciel de pilotage et d'un suivi mensuel par l’un de ses 230 Conseillers. Fort du succès de son outil...

La franchise de conseil aux entreprises lance deux Web services

par Audrey Caudron - plus de 6 ans

 La franchise Rivalis, spécialiste du consulting en gestion auprès des petites et moyennes structures, vient de dévoiler ce mois de juin 2010...

Informations clés

  • Crée le: 08/09/08 02:00

Les franchises qui recrutent