Témoignage d'un franchisé Florence Accessoires. Fait en 2002.

La franchise Florence Accessoires se caractérisait par un concept de maroquinerie moyen de gamme en libre-service assisté, décliné sur des surfaces de vente comprises entre 70 et 150 m2. Hélas, Florence maroquinerie ne franchise plus désormais et n'a plus que quelques points de vente sous enseigne car elle n'a pas pu ou su garder le cap de sa politique commerciale. Vincent Boudry, Co-gérant et directeur développement nous explique la nouvelle stratégie du groupe...à l'époque.
Interview réalisée en Octobre 2002
Après 8 ans de développement en franchise, le groupe Florence a acquis une certaine maturité. Sans jamais perdre de vue l'aspect relationnel avec nos franchisés et la rentabilité des points de vente, tous nos efforts sont aujourd'hui concentrés sur la mise en place de leviers de développement. L'entrée du groupe Goldkrone dans notre capital début 2001 est la première étape d'une stratégie de conquête de parts de marché.
Nous avons mis en œuvre depuis fin 2000 plusieurs gros chantiers. Certains, comme la naissance du concept Florence Accessoires, ont déjà abouti. Le lancement d'une ligne de produits griffés à notre marque est plus que jamais à l'ordre du jour. Entourés de partenaires financiers solides et de franchisés animés d'un véritable esprit d'équipe, nous avançons aujourd'hui avec prudence et détermination.
L'année 2002 devrait marquer un tournant important dans notre expansion, tant en terme de résultats que de création de nouveaux points de vente.

Point de vue du franchisé ou de l'adhérent :

Roger Genet, 50 ans - franchisé Florence Accessoires à Poitiers, nous raconte son expérience au sein de la franchise Florence Accessoires.
" Ingénieur de formation et cadre dirigeant dans l'industrie automobile, j'avais depuis quelques années l'idée de réaliser un projet d'entreprise avec mon épouse. Savoir-faire et expérience professionnelle dans la conception et la gestion de projets me servent aujourd'hui à titre personnel. Le secteur du cuir et de la maroquinerie nous intéressait.
Après un contact avec les dirigeants de l'enseigne Florence, le projet s'est construit sereinement sur 18 mois. La qualité de l'emplacement nous semblait primordiale pour deux raisons : trouver un site commercial assurant un bon développement du chiffre d'affaires qui soit également un lieu agréable pour travailler au quotidien. Vincent Boudry, directeur du développement, nous a proposé une opportunité sur Poitiers. Nous avons vendu notre maison et déménagé du Mans sans hésiter. Le 26 octobre 2001, notre magasin Florence Accessoires a ouvert ses portes en plein centre de Poitiers dans un centre commercial tout neuf. C'est un excellent emplacement d'environ 100 m2 de surface de vente.
La campagne de communication du centre commercial avec affichage bus et arrêt de bus, spots radio a été très positive. Les consommateurs ont répondu favorablement à l'ensemble de cette offre commerciale qui redynamise le centre ville. Avec 35.000 étudiants, Poitiers est une ville jeune. Notre gamme de produits au style moderne avec des finitions soignées et surtout à petits prix colle parfaitement au marché. Pour les budgets plus importants, la qualité et le positionnement de nos produits cuir répondent bien à la demande.
Les consommateurs ont été surpris par l'accessibilité de l'offre Florence Accessoires et la modernité de la formule. Sur les premiers jours d'exploitation, nous sommes parfaitement dans le prévisionnel. Comme le centre commercial dans lequel nous sommes implantés démarre, il n'y a pas de reprise de bail ce qui va nous permettre de capitaliser sur l'emplacement. J'ai investi en apport personnel le minimum c'est-à-dire 34.301 euros pour un global de 152.450 euros (soit 1 MF).
Mon épouse et moi-même sommes présents en permanence dans le magasin. Dans mon business-plan présenté aux banques, j'ai prévu 3 points de vente sur 2 ans. Lorsque l'on analyse le démarrage de ce premier magasin, le ressenti des consommateurs face au concept et le soutien des banques face à un projet bien monté, pourquoi attendre ? Je pense que dans les 6 mois qui viennent, nous allons lancer le deuxième point de vente dans la région. "

Place du concept sur son marché :

Reflet d'un style de vie, du sac à main au bagage en passant par les accessoires de mode, l'offre Florence est génératrice d'envies qui ne sont pas freinées par la raison tant les prix sont compétitifs.

Articles similaires

Que disait Guy Hoquet il y a dix ans ?

par AC Franchise - un mois

Dans la série "Mais que disaient-ils il y a dix ans ?" Nous publions aujourd'hui l'interview que nous avons réalisé en octobre 2006 de Monsieur Guy Hoquet dont le réseau immobilier représentait 500 agences qui vivaient dans un résea...

Interview de Dominique Maupu, Président d'Hygena

par Dorsaf Maamer - plus d'un an

Extraits de l'interview de Dominique Maupu président d'Hygena par Deci deurs TV le 3 mars 2015 Vous êt...

Un franchisé de centre auto du Nord nous explique sa vie dans le réseau

par Dorsaf Maamer - 5 ans

Avec la franchise, nous avons des outils qui sont adaptés à chaque opération. On est vraiment dans une activité très technique et très professionnelle. Il ne s'agit pas d'une caisse à outils dans laquelle on aurait tous les outils en vrac.

Informations clés

  • Crée le: 11/11/02 18:30

Les franchises qui recrutent