Suivre l’évolution de la population : un enjeu de demain pour les réseaux

Les bons réseaux de franchise ont créé des concepts qui ont fait leurs preuves mais qui ne sont pas figés. Ils restent vigilants en suivant à la fois les marchés mais aussi l’évolution de la population dans un endroit donné. Le Groupe GEOCONCEPT spécialisé dans la conception et l’édition de technologies d’optimisation géographique pour les professionnels a réalisé une étude montrant l’impact de l’évolution de la population sur les grands réseaux de la distribution généraliste en France entre 1990 et 2010. Selon leur positionnement géographique et la pénétration des populations, les performances varient. En utilisant le géomarketing branche du marketing qui utilise des données géographiques, socio-comportementales et sociodémographiques. Il permet de faire des études d’implantation, de déterminer des  actions commerciales, d’orienter les applications de merchandising, etc...

Evolution de la population et répartition dans les zones géographiques

Avec une progression de 11% de sa population, la France reste certes derrière l’Espagne (18,5%) mais loin devant l’Allemagne (2,9%) et le Royaume Uni (8,9%). Une population qui vieillit avec la part des 40/75 ans en augmentation de 24%.
La croissance est plus forte dans le grand sud est et l’ouest de la France, le nord perd 8% et l’ile de France est stable. C’est ainsi que l’enseigne Casino a donc profité de cette évolution (30% de son marché se trouve dans le sud est) tandis que l’enseigne Cora implanté à l’Est et au Nord subit la décroissance relative de population de ces zones. Autres cas, ceux de Monoprix et du discounter Leader Price Franprix. Ils drainent 60% de la population en Ile de France face à Géant ou Système U qui n’y recensent que 10% de leurs consommateurs potentiels. A savoir que les grands distributeurs tels Carrefour ont un positionnement proche du profil national. Leur positionnement géographique n’a quasiment pas d’influence sur leur performance.

Le point sur 20 ans de parcs hypermarchés

C’est une évidence, la croissance de la démographie dans une zone d’implantation améliore la performance du magasin. En outre, Il est constaté que des tendances de fond émergent. Près de 10% des consommateurs commencent à bouder les magasins de plus de 2 500 m2 et se tournent vers les petits formats.
Ainsi, Le groupe Carrefour avec son enseigne de proximité Carrefour Market a progressé dans les zones de Province en croissance au détriment des zones rurales tandis qu’Intermarché-Netto conforte sa présence en campagne. Leclerc gagne des parts de marché et est plus présent en zone Ile de France mais moins en zone rurale et plus en zone péri-urbaine. Le type d’habitat est aussi représentatif : un ancrage rural et péri-urbain pour Leclerc, Intermarché-Netto et Système U et à l’opposé un ancrage urbain pour Leader-price, Franprix et Monoprix.



Ces études montrent que l’implantation d’une enseigne ne relève pas d’un choix empirique mais doit tenir compte d’éléments concrets et contrôlables dont l’évolution de la population. Cela évidemment n’est qu’une partie du dossier qui constituera le business plan de votre projet.

Articles similaires

Définir ma zone de chalandise

par Dominique Deslandes - 7 jours

Vous devrez vous intéresser à la zone géographique qui sera impactée par l'ouverture de votre point de vente. Certains critères sont à vérif...

Les matières premières du cordonnier

par Dorsaf Maamer - 8 jours

Peau animale transformée par des traitements chimiques et mécaniques et apprécié depuis toujours pour sa durabilité et son confort, le cuir e...

Une nouvelle dimension pour les animations en magasin

par Martine Malaterre - 9 jours

Séduire le consommateur via des animations magasin n’est pas nouveau et a toujours fait partie du marketing. Cependant, face aux exigences d’un client multicanal et hyper-connecté, ces opérations avaient été un peu délaissées.

Informations clés

  • Crée le: 25/06/14 05:47

Les franchises qui recrutent