S'implanter en Chine

Comment s'implanter en Chine quand on est une marque française ? La question trouve sa réponse dans une étude menée par la Fédération de la maille.

Quatre formules en ressortent :

- les magasins d'usine (exemple : Décathlon)
- la licence (Montagut)
- le corner avec importation des produits (Wrangler)
- la boutique avec fabrication locale (Mango).


Le problème de la licence est que la marque échappe à la maison-mère tandis que les corners avec fabrication locale (même s'ils demandent un investissement lourd) permettent de tout contrôler.

Avant toute chose, il convient d'observer le marché chinois où, par exemple, 40% des produits textiles sont distribués en grand magasin.

L'astuce selon certains ? Démarrer dans un grand magasin de Shangaï et se servir de cette expérience pour déterminer son mode de développement futur. Il "suffit" pour cela de trouver un distributeur chinois.

Vu dans le Journal du Textile (n°1797 du 28 juin 2004)

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 3 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 5 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 03/10/04 02:00

Les franchises qui recrutent