Services à la personne : S'informer sur les aides disponibles !

La prise en charge d'une personne âgée dépendante ou handicapée peut présenter un coût important particulièrement lorsque cette personne a besoin d'équipement spécifique pour son maintien à domicile (barre de douche, fauteuils roulants, élévateur de bain, lit médical électrique, téléassistance...). En fonction de leur situation, les personnes en perte d'autonomie peuvent bénéficier de différentes aides. Ci-dessous les principales allocations et aides disponibles.

Découvrez les réseaux qui recrutent dans le secteur "Franchise services à la personne".

Pour les personnes âgées

1/ L'Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)
Versée par les services du Conseil Général du département, L’APA est destinée aux personnes âgées ayant besoin d'assistance pour les gestes du quotidien. Elle aide à payer les dépenses nécessaires au maintien à domicile ou une partie du forfait dépendance en établissement Ehpad, établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (rémunération d’une aide à domicile, fournitures pour l’hygiène, travaux pour l’aménagement du logement, services rendus par un accueillant familial...). 

Pour en profiter, il faut :
  • Avoir 60 ans et plus
  • Résider en France de façon régulière et stable
  • Être en perte d'autonomie (évalué 1, 2, 3 ou 4 de la grille AGGIR). Les personnes évalués GIR 5 ou GIR 6 ne peuvent pas percevoir cette allocation car ils sont considérés autonomes.
On parle d'APA à domicile pour les personnes qui vivent chez elles, qui vivent dans une résidence-autonomie (ex-logement-foyer), dans une petite unité de vie, chez des accueillants familiaux, et d’APA en établissement pour les personnes qui vivent en établissement.

Quel est le montant de l'APA ?
Cela dépend des besoins relevés par le plan d’aide établi, de la nature des aides nécessaires et s'il s'agit d'une APA à domicile ou en établissement. 

Comment en bénéficier ? 
Versée par les services du Conseil Général du département, la demande doit être adressé au Président du Conseil départemental avec les papiers nécessaires (photocopie du livret de famille, de la carte d'identité, du passeport, de l'extrait d'acte de naissance...). Le bénéficiaire sera contacté par une équipe mandatée par le conseil départemental.
2/ Services Sociaux des Caisses de Mutuelle et des Caisses de Retraite
Les caisses de mutuelles et les caisses de retraite ont pour la plupart développé un service d’Action Sociale qui informe, oriente et accompagne les personnes en perte d'autonomie et leurs familles. Ces services peuvent octroyer des aides financières pour les personnes âgées. 

Pour les personnes en situation de handicap

1/  Prestation de Compensation du Handicap (PCH)
out comme l'APA, il est possible de bénéficier de la prestation de compensation du handicap (PCH) à domicile ou en établissement. Cette aide destinée aux personnes handicapées en perte d'autonomie, permet de financer les besoins de ces dernières notamment les aides humaines, aides matérielles (aménagement du logement et du véhicule) aides animalières (chien pour mal voyant). Un plan personnalisé est établi par l’équipe pluridisciplinaire de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) afin d'identifier les besoins de ces personnes handicapées. 

Pour en profiter, il faut : 
  • Avoir moins de 60 ans (ou moins de 75 ans dès lors que les critères retenus au titre de la P.C.H. étaient remplis avant 60 ans).
  • Remplir des conditions de résidence spécifiques
  • Présenter de façon définitive ou pour une durée prévisible d’au moins 1 an une difficulté absolue pour réaliser une activité essentielle, et une difficulté grave pour réaliser au moins deux activités essentielles.

Comment en bénéficier ?
Une équipe pluridisciplinaire sera chargée par la Maison Départementale des Personnes Handicapées d’évaluer les besoins de compensation du handicap du demandeur via un entretien avec ce dernier. 
2/ L'Allocation d'Education de l'Enfant Handicapé (AEEH)
Versée par la sécurité sociale, cette allocation vise à soutenir les personnes en charge d'un enfant handicapé et à compenser les frais d'éducation et de soins apportés à ce dernier.

Pour en profiter, il faut que l'enfant handicapé : 
  • Soit âgé de moins de 20 ans 
  • Soit résident permanent en France tout comme le demandeur de l'allocation 
  • Présente une incapacité d'au moins 80% ou présente une incapacité comprise entre 50% et 79%, s'il fréquente un établissement spécialisé ou si son état exige le recours à un service d'éducation spéciale ou de soins à domicile. 

Quel est le montant de l’AEEH ?
Le montant de base de l’AEEH s’élève à 130,12 euros par mois (du 1er avril 2016 au 31 mars 2017). Ce montant peut être majoré en fonction de plusieurs facteurs.

Comment en bénéficier ?
Il faut adresser une demande à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) du lieu de résidence de l’intéressé. Elle sera transmise à l’organisme chargé du versement de cette allocation (CAF ou MSA) et à la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).
3/ L’allocation aux adultes handicapés (AAH)
Attribuée à partir d'un certain taux d'incapacité (déterminé par la CDAPH), cette allocation à destination des adultes handicapées, permet d'assurer un revenu minimum à ces derniers. 

Pour en profiter, il faut :
  • Être âgé de plus de 20 ans ou avoir entre 16 et 20 ans et ne plus être considéré à la charge de ses parents pour le bénéfice des prestations familiales.
  • Résider en France
  • Avoir des ressources qui ne dépassent pas un certain plafond
  • Présenter un taux d'incapacité supérieur ou égal à 80 % ou compris entre 50 et 79 % et connaître une restriction substantielle et durable d'accès à un emploi, reconnue par la CDAPH.

Pour votre habitation

1/Aide financière pour les travaux d'amélioration de l'Habitat
L’Agence nationale de l’habitat (ANAH) accorde une aide financière sous conditions de ressources et en fonction des priorités locales, à des propriétaires, bailleurs et syndicat de copropriétaires souhaitant réaliser des travaux d'amélioration dans les logements ou immeubles anciens.

2/Conseils sur l'amélioration ou le financement 
Le 1er réseau associatif national au service des personnes et de leur habitat en France (PACT) conseille et accompagne les personnes défavorisées, fragiles ou vulnérables sur deux axes : le maintien et l’accès dans le logement. Le PACT a pour missions de produire un logement décent pour tous, développer une offre de logements à loyers abordables, revitaliser bourgs et quartiers, proposer un Habitat économe et durable.

3/Aides financières locales 
Les conseils régionaux, généraux ainsi que les communes peuvent accorder des aides.

Source : Site Âge d'Or Services

Articles similaires

Certaines franchises aident à réussir les travaux de rénovation énergétique

par HK - un mois

Faut-il se contenter de strict minimum ou au contraire envisager le logement dans son ensemble lors de travaux de rénovation énergétique ? Comment gérer le budget alloué à ces travaux et dans quelle mesure l’année de construction in...

Le pain, un aliment qui reprend ses titres de noblesse

par HK - 3 mois

Après avoir été la base de l’alimentation dans le moyen âge, le pain a connu une période moins glorieuse caractérisée par une production trop...

Evolutions dans le diagnostic immobilier.

par ST - 5 mois

Evolutions dans le diagnostic immobilier. Source Franchise Defim Le CREP, une obligation pour les bâtiments con...

Informations clés

  • Crée le: 18/04/16 10:00

Les franchises qui recrutent