Résultats en demi-teinte pour le marché de la distribution française

Après une année 2010 plutôt favorable, les grands noms de la distribution française ont dû faire face à une évolution plus difficile en 2011. Dans un article publié dans le numéro 2238 de LSA, le cabinet de conseil PWC dévoilait le classement des 100 premières enseignes en France. Si certaines ont dû faire face à une chute de la consommation, d'autres ont su garder le cap et bénéficier de résultats prometteurs en lien avec de nouvelles stratégies de développement.

Des évolutions contrastées parmi les enseignes françaises

275 milliards d'euros de ventes réalisées par les 100 leaders de la distribution française, + 3,9 % de croissance des ventes par rapport à 2010… tels sont les résultats du marché de la distribution en France. Des chiffres qui cachent des évolutions contrastées au sein du marché, avec des enseignes à la traine et d'autres qui, grâce à des stratégies vraiment innovantes, ont pu tirer leur épingle du jeu.
Parmi les enseignes qui font figure de modèle, le groupe E. Leclerc. Le réseau Intermarché confirme sa deuxième place. Il est suivi par le réseau Carrefour, Auchan puis Super U.
Sur le marché de la distribution non-alimentaire, c'est Leroy Merlin qui se positionne à la première place avec un gain de 6,6 % de chiffre d'affaires en France. L'enseigne devient incontournable des ménages français soucieux des contribuer eux-mêmes à l'aménagement de leur maison à l'heure où, crise oblige, toute économie semble bonne à prendre. 

Découvrez également le réseau de bricolage Bricomarché et la franchise Bazarland.

Résultats très contrastés pour l'équipement de la personne

Concernant le secteur de l'équipement de la personne, les performances des enseignes sont aussi très contrastées. Si la franchise Celio, à la première place, affiche une hausse de 11,9 % de ses ventes, ses concurrents H&M et Zara ont connu une année moins florissante avec des croissances de 3,2 et 3,7 %. Les raisons d'un tel succès : une transformation totale de son offre et une adaptation de plus en plus forte au marché.

Des difficultés pour les enseignes de la maison

Enfin, selon l'enquête LSA PWC, c'est le marché de la maison qui s'en sort le plus difficilement dans le paysage de la distribution. On citera la FNAC avec sa croissance négative de- 3,2 % ou Darty (- 4,2 %). Des résultats, qui selon les experts ne devraient malheureusement pas s'inverser cette année.

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 14 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 18 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 20 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 08/11/12 01:00

Les franchises qui recrutent