Réforme des sociétés de personnes

Le projet est devenu nécessaire pour aligner le système français sur celui de ses partenaires étrangers. Il s'agit d'améliorer la compétitivité des entreprises à l'international, grâce à des réformes essentiellement fiscales. Les sociétés de personne sont les sociétés en nom collectif (SNC), certaines sociétés en commandite simple et les GIE (groupement d'intérêt économique).  Leur régime fiscal prévoit un impôt calculé pour la société mais payé par ses associés, que ce soient des particuliers ou des entreprises. Cette « translucidité » est une exception française.
Dans les autres pays, le régime des sociétés de personne veut que l'impôt soit payé mais aussi calculé au niveau de chaque associé. La société est totalement «transparente». Ce détail technique pose des problèmes dans les échanges internationaux,  notamment avec les anglo-saxons, amateurs de sociétés transparentes.
Désormais, toutes les règles vont s'apprécier au niveau de l'associé. La résidence retenue pour les conventions fiscales internationales sera donc celle de l'associé. En France aussi cette réforme aura des conséquences positives. L'entreprise soumise à l'impôt sur les sociétés (IS) et actionnaire de la société de personnes pourra désormais bénéficier des régimes favorables de l'IS, comme « le régime mère-fille » qui permet d'exonérer à 95 % les remontées de dividendes ou celui de l'exonération des plus-values de cession de titres de participation. A priori cette réforme n'aura aucun impact sur les ressources de Bercy…
Dominique Deslandes
N'hésitez pas à consulter toute l'actualité relative à la réglementation des affaires




 

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 27 jours

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - un mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Publication du décret relatif à l’instance de dialogue social

par HK - 2 mois

Le décret d’application de la loi travail relatif aux modalités de l’instance de dialogue social vient de paraître. Rappelons que l’instance en question fait partie des dispositions de la loi El Khomri et qu’elle porte sur la représentation du per...

Informations clés

  • Crée le: 27/05/10 02:00

Les franchises qui recrutent