Qui sont aujourd'hui les acquéreurs de biens immobiliers ?

Immoprêt, courtier en prêt immobilier, vient de sortir son étude semestrielle sur le profil type des acquéreurs qui ont fait appel à ses services. 8046 foyers se sont adressés à lui dans leurs démarches de demande ou de renégociation de prêts bancaires. Une progression de 48% en nombre de foyers en majorité sur des acquisitions dans l'ancien et une part importante de renégociations de prêts (59%).

Immoprêt constate depuis le 1er janvier 2013 sur le marché global (première et seconde acquisition confondues) une hausse du prix d'acquisition de 3.3%. Cette hausse est portée par les produits d'entrée de gamme, à destination des primo-accédants (+3.9%), où la demande est très forte et l'offre rare. A l'inverse, les prix sur le marché de la seconde acquisition confirment leur baisse : -1.2%. 
Immoprêt constate a l'inverse une baisse significative des taux d'intérêt sur l'ensemble des régions françaises ( effets conjugués de la baisse du taux directeur de la BCE et compétition entre les banques pour conquérir des clients actifs. Baisse aussi sur les taux révisables qui permet aux acquéreurs ayant acheté en 2011 de penser à renégocier leur prêt. La renégociation de crédit représente 26% du volume sur le semestre, avec 2 110 dossiers (contre 5% en 2012 et 611 dossiers)


Qui sont les acheteurs du courtier en prêt immobilier ?

L'acquéreur est un jeune trentenaire (31 ans) avec un enfant et un revenu mensuel net de 2056 euros. Il possède un apport personnel de 24 598 euros pour un montant moyen d'acquisition de 142 341 euros (hors frais de notaire, bancaires et de travaux) en recul de 3,4% par rapport à 2012. La durée moyenne du prêt est stable à 244 mois, soit 20,3 années.

L'emprunt moyen et la durée restent stables. L'âge moyen de l'acquéreur en couple est en baisse de 3 ans : l'incertitude qui pèse sur l'avenir des retraites et les taux bas qui créent un effet d'aubaine rajeunissent le candidat à l'accession qui a pour objectif principal la constitution d'un capital. L'âge moyen de l'acquéreur seul augmente depuis 2012 (+2ans) en lien avec l'augmentation du nombre de séparations/divorces.

38% des acquérants ont un crédit à la consommation (contre 40% en 2012). La durée moyenne du crédit restant à rembourser est de 60 mois ( contre 50 en 2012), le remboursement mensuel s'élève à 299 euros (contre 308 euros en 2012) Les prêts personnels ont vu leur durée se rallonger de 20% depuis le 1er janvier 2013.

le 1er janvier 2013, les primo-accédants représentent 73% des familles accompagnées par la franchise Immoprêt. L'emprunt moyen est en légère hausse (+2,3%), l'apport moyen de + 3% par rapport à 2012, le montant moyen de l'acquisition augmente de 4% par rapport à 2012 liés à une augmentation des prix sur les biens d'entrée de gamme, la pénurie d'offres et la demande qui reste très importante. Les primo-accédants, malgré la baisse des taux ont dû augmenter leurs emprunts.

Découvrez aussi notre dossier sur la franchise dans l'immobilier

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 14 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 19 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 21 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 28/06/13 02:00

Les franchises qui recrutent