Qui doit payer l'étude de marché: le franchiseur ou le franchisé ?

Légalement, personne n'est obligé de payer une étude de marché pour une franchise.... La loi Doubin impose au franchiseur de dresser un "état" du marché national et local, ce qui ne va pas jusqu'à une étude de marché avec prospective, prévisions, etc...
Cet état est remis dans le document d'information précontractuel dit DIP ou document "Doubin". En pratique, cet état parait donc difficilement facturable au franchisé s'il ne va pas au-delà.

Intérêt commun

Le franchisé est un entrepreneur à part entière qui a intérêt à faire son étude de marché ou à la faire réaliser. Les deux parties ont intérêt à ce qu'une bonne étude soit faite.

Si l'entrepreneur était seul et non pas en Franchise, il ferait ou paierait sa propre étude. Le fait d'entreprendre en franchise ne lui ôte pas son indépendance de gestion. Il ne peut donc pas prétendre imposer au franchiseur de payer à sa place. Par contre, un bon nombre de bons franchiseurs incluent dans le droit d'entrée, certaines prestations dont des aides aux études, des conseils, voire, parfois, des études complètes.

En conclusion, vous avez intérêt à faire une étude, vous avez intérêt à utiliser aussi le savoir-faire du franchiseur en la matière. Quant à savoir qui paie, c'est différent pour chaque réseau. Si le franchiseur paie l'étude, il devra augmenter le droit d'entrée pour pouvoir payer l'étude... alors....

Pour en savoir plus, consultez ces articles : 
L'étude de marché : le passage obligé en franchise aussi
La méthodologie d'une étude de marché réussie


Jean Samper
Membre du collège des experts de la fff
Créateur de ac-franchise.com

Articles similaires

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 3 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - 16 jours

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Les services aux entreprises : Quelles opportunités en franchise ?

par HK - 21 jours

Le secteur des services aux entreprises, en progression depuis plusieurs années, offre de très belles opportunités d’implantation. Pour vous aider à cerner ce marché et les enseignes qui y opèrent, nous vous exposons quelques données clé du ma...

Informations clés

  • Crée le: 23/05/12 02:00

Les franchises qui recrutent