Quelles aides financières pour créer votre entreprise ?

Vous avez décidé de créer votre entreprise ? Quel que soit votre projet de création d'entreprise, connaissez-vous les principales aides financières qui sont à votre portée  ?
Avant de vous lancer dans des démarches particulières et de frapper à la porte des banques, n'omettez pas de réaliser une étude de marché et de finaliser votre business plan. Alors seulement, vous pourrez rechercher les aides et financements dont vous avez vraiment besoin, l'erreur la plus fréquente étant de sous-estimer le besoin en fond de roulement à cause d'une étude de marché et d'un business plan bâclés.

La rédaction vous recommande ces articles : 
Les étapes à ne pas manquer pour réussir votre business plan
La méthodologie d'une étude de marché réussie

Diverses possibilités de prêt

N'hésitez pas à solliciter vos proches pour renforcer vos fonds propres. Parents, amis, collègues... ont peut-être les moyens, et l'envie d'investir dans votre entreprise et pas toujours pour gagner de l'argent ! POur des sommes raisonnables, l'envie d'aider suffit souvent....avec l'espoir de récupérer la mise de départ......un jour. Sachez aussi que pour décrocher un prêt auprès d'un banque, il vous faudra un apport de 25 à 50 % suivant les métiers et la réputation du franchiseur laquelle tient surtout au taux de réussite de ses franchisés tel que les banques le connaissent parfois.

Un conseil : demandez à votre famille de la rembourser après que le prêt à la banque soit fini pour ne pas risquer de dépasser les capacités de remboursement générés par le cash flow de votre entreprise.
1 - Le PCE (prêt à la création d'entreprise) : le PCE s'adresse à toutes les entreprises, en phase de création quel que soit leur secteur d'activité, en complément d'un prêt bancaire dont le montant est au moins équivalent au double de celui-ci. D'un montant compris entre 2000 et 7000 euros, le PCE est accordé sans garantie ni caution. Sa demande s'effectue directement auprès des banques ou avec l'appui d'un réseau qui aide à monter le dossier (le réseau des Boutiques de gestion, France Initiative, Réseau Entreprendre, ADIE...).

Lisez aussi cet article : Quelles sont les stratégies de financement des créateurs d'entreprise en France ?
2 - NACRE (nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise) : lancé en 2009, le NACRE s'adresse aux créateurs d'entreprise demandeurs d'emploi, aux bénéficiaires des minimums sociaux, aux jeunes de moins de 26 ans (ou de moins de 30 ans pour les chômeurs non indemnisés et ceux reconnus handicapés), aux salariés qui reprennent leur entreprise en redressement ou liquidation judiciaire, aux titulaires d'un contrat d'appui au projet d'entreprise ainsi qu'aux personnes qui créent leur entreprise en zone urbaine sensible (ZUS). Ce dispositif comprend un prêt à taux zéro compris entre 1000 et 10 000 euros, à condition qu'il soit couplé d'un prêt bancaire complémentaire. Il est proposé par un ensemble de réseaux labellisés (voir ci-dessus).
3 - PRET D'HONNEUR : le prêt d'honneur est un prêt sans garantie à taux zéro accordé aux porteurs de projets de création d'entreprise via les réseaux d'accompagnement (voir ci-dessus). Les montants sont compris entre 3000 et 15 000 euros. Les prêts d'honneur ont vocation à financer partiellement les besoins durables d'une création d'entreprise : les investissements de départ, le besoin en fonds de roulement (BFR).

Articles similaires

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 8 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 9 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Le métier de courtier en crédit immobilier

par DM - 16 jours

Le courtier exerce l’intermédiation en vertu d’un mandat du client. Il joue donc le rôle d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement. Il peut exercer dans plusieurs spécialités dont le crédit immobilier, le rachat de crédits...

Informations clés

  • Crée le: 22/09/11 02:00

Les franchises qui recrutent