Préserver ses crédits court terme

Vous bénéficiez de souplesses de trésorerie ou autres facilités d'escompte… Comment vous assurer de les maintenir dans l'hypothèse où le banquier vous menacerait de les supprimer ?

Ceci vous semble impossible et pourtant les banques disposent du droit de supprimer ces crédits court terme. Elles doivent juste respecter un préavis de soixante jours ce qui peut paraître bien court quand la situation de l'entreprise est déjà délicate. Elles n'ont pas à justifier cette décision, leur seule obligation est de vous la notifier par écrit.

Ces crédits à court terme sont donc risqués…

Il est clair que si votre société se trouve en rupture de trésorerie vous aurez du mal à négocier avec votre banquier. Aussi est-il de bonne pratique de disposer de sources de financement diversifiées, donc travailler avec plusieurs banques. Ensuite vous pouvez transformer votre crédit court terme en prêt à moyen terme, celui-ci offre en effet une plus grande sécurité.
Une banque ne peut en demander un remboursement anticipé que dans certains cas très restreints. Il faut que l'entreprise soit encore en bonne santé pour obtenir de la banque un prêt. Sinon tournez-vous vers Oséo, son fonds de garantie « renforcement de la trésorerie des entreprises » peut assurer cette transformation des lignes court terme en prêt à moyen terme en offrant aux banques une contre-garantie de 50 à 60 %.


Une autre possibilité vous est offerte : demander à votre banquier de vous accorder des lignes à court terme « confirmées »

La banque s'engage alors à ne pas dénoncer ce crédit jusqu'à l'échéance. Oséo dispose également d'un fonds de garantie « lignes de crédits confirmées ».
Si vos relations se dégradent avec la banque, vous pouvez obtenir le soutien du médiateur du crédit. Celui-ci se pose en intermédiaire et analyse les motifs qui incitent la banque à vous ôter vos crédits court terme. Ils doivent être sérieusement justifiés. Son rôle consiste à rétablir une relation correcte entre le banquier et l'entreprise et à faire réfléchir les deux partenaires pour que l'entreprise puisse sortir de l'impasse dans laquelle elle se trouve.L'idéal est de ne pas attendre la dernière extrémité et de réagir à temps pour que le médiateur puisse agir efficacement.
Enfin vous pouvez aller jusqu'au litige avec le banquier et dans ce cas il vous faudra faire appel à un avocat. Les cabinets spécialisés dans ce type d'affaire considèrent la relation globale de l'entreprise avec sa banque. Ils analysent tous les points de défaillance possibles du banquier spécialement dans son rôle d'accompagnant, de conseil vis-à-vis de l'entreprise cliente. Ils vérifient qu'il ne se trouve pas dans une situation de gestion de fait de l'entreprise. Ils relèvent les manquements juridiques de la banque afin de renforcer la position de leur client. La plupart usent de bonnes méthodes de négociation qui permettent de sortir du conflit par le haut et de rétablir les relations afin de préserver l'entreprise.

Consultez ces articles pour plus d'informations : 
Les 5 grandes étapes pour lancer son projet de création d'entreprise
OSEO s'engage dans la mise en place du futur statut d'EIRL

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 5 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

Ne ratez pas le Salon dédié aux entrepreneurs : Business Success, Mercredi 16 novembre près de Lille!

par Dorsaf Maamer - 25 jours

Le 16 novembre aura lieu l’événement dédié aux dirigeants TPE/PME, auto-entrepreneurs, agents commerciaux, futurs franchisés... Le Business S...

Comment financer votre projet de franchise ?

par Dominique Deslandes - un mois

Se lancer en franchise rassure les banquiers mais requiert parfois un niveau d'investissement plus important. Pourquoi est-ce parfois plus ch...

Informations clés

  • Crée le: 15/05/14 06:59

Les franchises qui recrutent