Pourquoi choisir la franchise pour créer son entreprise ?

S'il est une forme d'entreprenariat qui résiste à la crise et continue à créer des emplois, ce sont les entreprises développées en franchise. Depuis 10 ans, selon la FFF, la franchise Française a progressé et multiplié par deux le nombre de réseaux avec dans son sillage toujours plus de franchisés qui lancent leur entreprise dans tous les domaines économiques.

On dénombre ainsi quelques 1570 réseaux qui sont présents et plus de 60 000 points de vente en France qui emploient 310 000 salariés. On notera que lors des crises passées aussi, la FFF et avant elle le CECOD, faisaient le constat que les crises affectaient moins les franchisés que les isolés. Précisons que le commerce associé (coopératives et groupements) bénéficie de la même dynamique. De son côté AC Franchise recense plus de 2000 réseaux en ajoutant les franchises, le commerce associé et les formules proches comme les concessions, la commission affiliation, etc... Quelque soit l'organisme qui fait les statistiques, le nombre de réseaux comptabilisé n'est pas constitué de réseaux sous contrat de franchise pur mais inclut les formes juridiques proches, les réseaux sous enseigne d'une manière générale.

Qui se "cache" derrière un(e) franchisé(e) ?

Pour les 2/3, ce sont d'anciens salariés qui un jour ont quitté volontairement ou contraints leur entreprise et ont décidé se lancer dans l'aventure. On y trouve de plus en plus de femmes et elles représentent 44% des franchisés contre 56% pour les hommes. Pas tout à fait la parité mais pas loin. La moitié a entre 35 et 49 ans et est installée dans des villes moyennes inférieures à 25 000 habitants. Ils sont fidèles à leur réseau puisque l'ancienneté moyenne est de 10 ans. Le revenu annuel moyen est de 34 500 euros pour un chiffre d'affaires médian de 475 000 euros.
A noter qu'un quart des franchisés exploitent plusieurs unités sous la même enseigne : preuve que la réussite engendre souvent la réussite.
La rédaction vous recommande l' article suivant : Votre profil correspond-il à celui du franchisé type ?

Presque tous les secteurs de l'économie ont leur réseau de franchise

Les secteurs les plus présents depuis les débuts de la franchise en France dans les années 70/80 continuent leur progression : l'équipement à la personne qui fut le premier secteur a adopter la franchise pour écouler sa production, l'équipement de la maison qui se partage entre franchise et groupements, la restauration rapide qui a démarré très tôt mais n'a explosé que plus récemment et l'alimentation depuis les années 80/90. Ils n'ont cessé de mailler le territoire français et de développer des concepts innovants.

Depuis quelques années sont apparus les réseaux de service à la personne portés par une fiscalité intéressante, le vieillissement de la population, les besoins liés à l'enfance et les tâches ménagères trop lourdes pour les ménages bi-actifs ou les ménages mono parentaux. Mais ils ne sont pas les seuls à se faire une place dans le paysage économique et il faut aujourd'hui compter avec les tendances lourdes que sont les réseaux de franchise de beauté, santé, les réseaux liés à l'habitat et ceux orientés vers aux nouvelles énergies renouvelables, au bio qui en parallèle des poids lourds de la distribution font leur chemin et ont trouvé leur clientèle. D'une manière générale les services aux particuliers comme aux entreprises vont continuer à croître mais il faut toujours faire attention à la dynamique commerciale apportée par le réseau car c'est la prospection qui est la difficulté lorsqu'on n'est pas dans un local placé sur un axe passant.
Découvrez les différents secteurs d'activités qui franchisent à travers notre annuaire de la franchise.

Pourquoi un franchisé résiste mieux qu'un indépendant?

Quand un entrepreneur se lance dans un business quel qu'il soit, il est seul et doit éprouver son business en prenant des risques : pas de notoriété ou peu, pas d'antériorité sur une réussite similaire ou pas assez maitrisée, etc.. Il lui faudra essuyer les plâtres avant de pouvoir faire un bénéfice.

La franchise permet à un entrepreneur qui va rester indépendant juridiquement (le franchiseur et le franchisé sont deux entités totalement distinctes) de se lancer sous une marque connue, de recevoir un savoir-faire éprouvé et de bénéficier d'une assistance au début et pendant toute la période de son contrat. En contrepartie, il devra payer des droits d'entrée et une redevance sur son chiffre d'affaires.

La franchise permet à presque tout le monde de pouvoir se lancer dans un business même s'il ne connait pas le secteur (mais qu'il le trouve attrayant) car il sera formé techniquement, commercialement par le franchiseur. Evidemment, il faut posséder un minimum de qualités propres à tout chef d'entreprise : autonomie, manager, gestionnaire, commerçant.

Le savoir-faire : clef de voute de la franchise

Qu'est-ce-que le savoir-faire en franchise ? ce sont toutes les applications commerciales, techniques, logistiques, juridique, les méthodes de gestion informatiques, etc que le franchiseur a mis au point et qu'il communique à ses franchisés sous la forme du manuel opératoire. Grâce à ce savoir-faire, le franchisé doit pouvoir répondre à toutes les questions qui ne manqueront pas de se poser au quotidien.

Quant au concept de base, il n'est pas immuable et un réseau à travers tous ses franchisés va pouvoir le faire évoluer pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs.. les enseignes via les animateurs de réseau savent anticiper et s'adapter plus rapidement qu'un indépendant isolé qui comprendra peut être un peu tard que sa gamme de produits ne répond plus à l'attente des clients. Aujourd'hui, les réseaux ont presque tous mis en place une stratégie liée aux nouvelles technologies, à Internet et aux réseaux sociaux pour à la fois asseoir leur notoriété, conquérir de nouveaux clients et les conduire jusque dans les points de vente et aussi recruter des franchisés.
Le modèle en franchise est solide et ce malgré la crise car si un projet tient la route financièrement, il a toutes les chances de réussir mieux qu'une entreprise en solo. De plus, les banques prêtent plus facilement à un candidat à la franchise qui présente un modèle éprouvé qu'à un entrepreneur avec une bonne idée peut être, mais jamais testée.

Pour en savoir plus sur le savoir-faire, la rédaction vous recommande cet article : La transmission du savoir-faire en franchise

Articles similaires

Vérifiez ce qui est publié sur votre réseau sur ac-franchise.com

par ACF - 3 jours

L’annuaire ac-franchise.com est le plus complet avec 2400 fiches réseaux (franchise, concession, coopératives, etc, etc.) mais aussi le plus riche en détails. Il est donc consulté par 130 000 visiteurs chaque mois.

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 4 jours

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le mêm...

Quand l’exclusivité territoriale s’applique de fait

par Martine Malaterre - 11 jours

L’exclusivité territoriale qui consiste à garantir au franchisé une zone où le franchiseur n’implantera pas d’autres unités n’est pas obligatoire dans le contrat de franchise et ne peut entrainer une nullité de ce contrat en cas de ...

Informations clés

  • Crée le: 14/03/14 01:18

Les franchises qui recrutent