GAGNER EN FRANCHISE - Christophe BELLET

Franchise conseil developpement recrutement

Activité(s) : Conseil en structuration et management de réseaux en franchise

Pour que la franchise soit gagnant - gagnant

Christophe BELLET, a plus de 24 ans de management de réseaux dont 8 ans de direction générale en réseau de franchise et succursales. Parmi les réseaux qu'il a connus : la franchise Beauty Success, Clair de baie, La Redoute, ou encore la franchise Z. Il a pu être témoin de l'ouverture de plus de 120 magasins et agences en France et à l'étranger. Lors des conférences organisées par AC Franchise pour le salon Créer, il nous a livré ses recommandations pour que la franchise soit avant tout un projet gagnant pour toutes les parties.
Pour lui, une franchise doit s'établir sur une relation d'accompagnement dans la création et le lancement du réseau en franchise. L'étape du recrutement des franchisés est cruciale c'est à ce niveau que le franchisé peut devenir un acteur « impliqué » et accompagner dans la stratégie commerciale et de développement du franchiseur. Mais avant toute chose, il est intéressant de se pencher sur le profil du franchisé et de savoir ce qu'est un « bon » franchisé.

Le profil du franchisé type

Pour être un bon franchisé, le candidat doit être un entrepreneur et avoir de l'ambition. En effet, il a un rôle très important pour l'évolution et le développement de l'enseigne. La fibre commerciale assure également la pérennité du point de vente. Il est également important d'être un bon gestionnaire. Mais avant tout de pouvoir manager une plus ou moins grande équipe d'hommes et de femmes pour atteindre les objectifs commerciaux.
Après ce profil général, qui est certes important, chaque enseigne doit définir son profil idéal. Car selon les spécificités du marché, les compétences exigées peuvent changer. Il faudra prendre en compte la nature du réseau (franchise, commission affiliation, licence de marque, Commerce associé…) mais également la maturité du réseau, l'ambiance qui y règne et le type de concurrence subie.

Le franchisé selon la nature du réseau

Dans le cas d'un contrat de franchise ou de commission affiliation, le futur candidat devra faire preuve d'un esprit d'entreprise afin d'adhérer à l'esprit du réseau tout en restant indépendant. Dans le cas d'une licence de marque, il devra plutôt être indépendant et autonome sans trop s'impliquer dans la politique du réseau.

Le franchisé selon l'activité

Pour les franchises de Service, le franchisé devra avoir un profil commercial afin de satisfaire le client et d'établir une relation privilégiée. Pour les franchises en magasin, le candidat devra être un bon gestionnaire et savoir manager, il sera plus commerçant que commercial. Dans ce cas l'apport financier est important.

Le franchisé en fonction du marché et de la concurrence

Pour un nouveau marché, le franchisé devra avoir un esprit pionnier et être entrepreneur. Tandis que pour un marché mature, la qualité de gestionnaire est primordiale avec une grande implication dans la vie du réseau afin d'être force de proposition pour aller vers d'autres marchés. Dans le cas d'une faible concurrence, le candidat devra faire preuve de créativité et être un conquérant. Pour un marché fortement concurrentiel, le franchisé devra avoir une importante capacité financière et être force de proposition.
En conclusion, il n'y a pas réellement de profil type pour le franchisé. Il est clair que chaque franchise devra établir un bilan de son activité, de son marché, de la concurrence… avant de décider du profil du franchisé.

Les derniers articles GAGNER EN FRANCHISE - Christophe BELLET

Comment éviter la perte de confiance des franchisés ?

par Christophe Bellet - 7 mois

Comme dans toute relation vouée à perdurer, la réussite d’une franchise résulte d’une confiance réciproque entre franchisé et franchiseur. Ce...

Informations clés

  • Crée le: 07/05/12 02:00

Les franchises qui recrutent