Pour démarrer pensez au régime de la micro-entreprise

Si vos prévisions sont faibles et si vous n'avez pas envie de vous embarrasser de calculs savants pour connaître vos charges, cela peut être intéressant. Mais il faut penser à anticiper le changement de régime fiscal dès que votre activité augmente.

Il faut être conscient qu'il y a certains avantages dont sont exclus les exploitants soumis au micro BIC (Bénéfices industries et commerciaux) ou BNC (Bénéfices non commerciaux). Par exemple si vous adhérez à un centre de gestion agréé en régime réel d'imposition vous pouvez éviter la majoration de 25 % du revenu imposable appliquée aux non-adhérents. Il existe aussi l’allègement d'impôt sur les bénéfices instauré dans les zones prioritaires du territoire qui peut vous tenter.

Penser aussi au passage en régime réel

Après deux ou trois années d'activité, le régime de la micro-entreprise peut de fait trouver ses limites. L'abattement forfaitaire pour frais peut être désavantageux si le montant de vos charges réelles est important, il est alors plus intéressant d'opter pour un régime réel d'imposition.
En outre, sous le régime réel simplifié ou normal, un déficit commercial peut être déduit des autres revenus de votre foyer fiscal mais cette déduction est impossible avec le régime micro.
Vous devez anticiper votre passage à un régime réel d'imposition si l'augmentation prévisible de votre chiffre d'affaires doit vous obliger à sortir, à terme, du micro BIC ou BNC.

Articles similaires

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 6 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 7 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Le métier de courtier en crédit immobilier

par DM - 13 jours

Le courtier exerce l’intermédiation en vertu d’un mandat du client. Il joue donc le rôle d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement. Il peut exercer dans plusieurs spécialités dont le crédit immobilier, le rachat de crédits...

Informations clés

  • Crée le: 13/05/14 06:45

Les franchises qui recrutent