SOLEIL EN TETE

Energie renouvelable

Apport personnel minimum : 50000 EUR

Type de contrat : franchise

Plusieurs franchisés en liquidation judiciaire mais d'autres font de belles performances

Le franchiseur Soleil en Tête a annoncé récemment ses excellentes performances en 2010 mais plusieurs franchisés, une quinzaine nous a t'on averti, ont été placés en liquidation judiciaire : Caen, en janvier 2011, Ste Consorce près de Lyon en février 2011, Montceau les Mines en février 2011, Avignon en février 2011, Lavaur en mars 2011, Saint Médart en Jalles (33) en avril 2011, Fréjus en avril 2011, Aix en provence en novembre 2010, Portet sur Garonne en juillet 2010.
Nous avons demandé au franchiseur de bien vouloir nous apporter ses commentaires ce qu'il a fait dès le 2 mai. en soulignant l'importance de la baisse des crédits d'impôts dans ces difficultés et en mettant l'accent sur le potentiel élevé de ce marché ainsi que sur les performances élevées de certains autres franchisés Soleil en Tête. Voici le texte intégral de sa réponse :
Monsieur,
Nous faisons suite à votre mail de samedi 30 avril et utilisons donc le droit de réponse que vous avez l'amabilité de nous proposer.
Comme tout français, vous-même, nos franchisés et vos lecteurs ne sont pas sans savoir que les mesures prises par le gouvernement autour des énergies renouvelables et en particulier du solaire photovoltaïque et du dispositif les encadrant ont eu un impact désastreux sur le secteur et ce depuis la date du 29 septembre 2010, annonçant tout d'abord une réduction du crédit d'impôt de 50% à 25%.
Un très grand nombre de TPE et PME du secteur s'en sont trouvés rapidement fragilisées ; dans un secteur jeune en pleine ébullition, nombre de sociétés à peine créées ont logiquement des trésoreries limitées qui ne permettent hélas pas de faire face à un brusque retournement de marché.
Il est question de la disparition de 25.000 emplois dans notre secteur et, ces derniers mois, un très grand nombre de sociétés majoritairement ou exclusivement centrées sur le photovoltaïque déposent le bilan.
De nombreux intervenants voient leur chiffre d'affaires plonger de 70%, chiffres par ailleurs en phase avec la baisse des demandes de raccordement au réseau observées chez EdF dans de nombreuses régions.
Dans ce contexte tout à fait atypique et où tout un secteur est fauché en plein vol par des mesures totalement inattendues par leur brutalité et sans préavis aucun, la protection que peut offrir l'appartenance à un réseau franchisé, même leader comme Soleil en tête, annonçant à juste titre et tous réseaux franchisés confondus qu'il y a 3 fois moins d'échec que pour une acticité initiée en solo s'en trouve logiquement mise à mal.
Il n'en reste pas moins que les +160% de croissance annoncés par Soleil en tête pour l'ensemble de son réseau en 2010 sont bel et bien réels ; ces chiffres ont autant profité au franchiseur qu'à un bon nombre de franchisés.
Car si l'on veut informer en toute objectivité et éviter tout excès médiatique injustifié sur la pertinence du business model Soleil en tête, il ne suffit pas de lister les franchisés ayant déposé ces derniers mois et donner accès à leurs comptes, il convient absolument de préciser les résultats de nombre de franchisés Soleil en tête pour leur 1er et/ou 2e exercice fiscal : entre 40.000 € et 200.000 €uros de résultat net d'impôt avec rémunération du gérant, pour un CA annuel de 800.000 € à 2.000.000 € et pour un investissement initial, rappelons-le aussi, d'environ 120.000 à 140.000 €uros. Ces chiffres sont eux aussi publics et disponibles pour qui veut les consulter.
Ces éléments clés, synonymes d'un business model éprouvé et rentable, ont permis à Soleil en tête de :
- pouvoir adhérer à la FFF après étude de l'ensemble de son dossier en 2010
- convaincre des investisseurs de 1er plan pour réaliser une levée de fonds en juillet 2010
- remporter un 1er prix décerné par un titre de la presse spécialisée en franchise en 2010
Il n'en reste pas moins que le secteur des énergies renouvelables présente de beaux jours devant lui. Certes l'année 2011 s'annonce difficile mais les fondamentaux sont très bien orientés ; l'envolée des prix des énergies fossiles (pétrole, fuel, gaz, électricité) dont la hausse est désormais incontournable, les derniers incidents nucléaires et les craintes qu'ils soulèvent , les normes BBC, une échéance politique nationale importante dans quelques mois, tout semble réuni pour assurer un potentiel important au secteur et à ses acteurs dont Soleil en tête fait partie.

Merci de votre publication.
Meilleures salutations,
Philippe Darricarrere
Directeur de réseau

Les derniers articles SOLEIL EN TETE

La franchise écologique ambitionne les 15 ouvertures pour 2011

par Audrey Caudron - 5 ans

Sur le marché franchisé des énergies renouvelables, la franchise Soleil en Tête est née en 2004 (anciennement Episol) en Haute Savoie sur l'initiative de deux ingénieurs, Eric Laborde et Thierry Chaix. Partic...

La franchise affiche une croissance de plus de 160 % !

par Audrey Caudron - plus de 5 ans

La franchise Soleil en Tête publie de beaux résultats pour l'année 2010 : son chiffre d'affaires a augmenté de 160 %. ...

La franchise solaire Soleil en Tête sur la bonne voie ?

par MARTINE MALATERRE - plus de 6 ans

Sur le marché en pleine croissance des énergies renouvelables, le réseau de franchise Soleil en Tête propose des solutions de production d'én...

Informations clés

  • Crée le: 01/05/11 02:00

Les franchises qui recrutent