Plan de soutien au commerce de proximité. Communiqué de presse du ministre le 8 juillet

Christian Jacob, Ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, au Commerce, à l'Artisanat, aux Professions Libérales et à la Consommation a souhaité réunir les principales organisations représentatives du commerce et les chambres consulaires, constituées en comité d'orientation, pour recueillir l'avis des professionnels sur deux opérations qu'il est envisagé de financer grâce à la majoration des crédits du Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce (FISAC) obtenue dans le cadre de la table ronde sur la distribution.


Deux axes d'action ont été examinés et ont fait l'objet de débats très enrichissants :

Le lancement d'une campagne de communication en faveur du commerce de proximité et le développement d'une politique de soutien aux activités de dynamisation du commerce de centre-ville.

1 - lancement d'une campagne de communication en faveur du commerce de proximité

1.1 L'objectif est double : d'assurer une meilleure connaissance et reconnaissance de l'activité des commerçants, ensuite de soutenir la tendance au retour des clients vers le commerce de proximité désormais bien amorcée.

La campagne sera fondée sur trois thèmes :
- les métiers du commerce : démontrer la diversité des professions commerciales et les qualités professionnelles de ceux qui les exercent
- les services rendus par le commerce : quelle est la valeur ajoutée des différentes formes de commerce, quels sont les services que rend le commerce
- le commerce comme activité animatrice de la vie des centres-villes, des quartiers et des centres-bourgs : que seraient ces centres sans activités commerciales ?

1.2 Mise en œuvre de la démarche

Etape 1 : lancement d'une enquête via un institut de sondage pour déterminer le contenu et la nature des messages pertinents à destination des professionnels et des clients.

Etape 2 : à partir des résultats de l'enquête connus le 1er septembre, sélection et validation des messages :
présentation au comité d'orientation et sélection de l'agence .

Etape 3 : première campagne du 1er au 15 décembre 2004.

 

2 - Le deuxième axe d'action sera le développement d'une politique de soutien aux activités de dynamisation du commerce de centre-ville

2.1 Les associations françaises de commerçants en centre-ville reposent trop souvent sur le dynamisme de quelques membres éclairés et bénévoles, et elles manquent donc souvent de capacité d'action.

Il est donc proposé une politique de soutien à ces associations, qui prendrait la forme dans une première phase d'une expérimentation dans un certain nombre de villes choisies pour le partenariat déjà structuré entre les pouvoirs publics, les CCI et les commerçants.

2.2 Cette expérimentation pourrait s'organiser selon la formule suivante .

- établissement sous maîtrise d'ouvrage ACFCI d'un cahier des charges-type établissant sur un calendrier qui pourrait être pluriannuel un panel des actions ayant fait preuve de leur efficacité en matière de dynamisation du commerce de centre-ville ;
- appel à candidature de villes où existent un partenariat déjà structuré entre les pouvoirs publics, les CCI et les commerçants .
- sélection des candidatures selon les critères suivants :
très bonne représentativité de l'association de commerçants (ou plan de mobilisation présenté pour accroître les adhésions)
- programme d'actions détaillé de dynamisation du commerce de centre-ville conforme au cahier des charges type
- mise en place d'une structure de pilotage spécialisée associant la CCI, les pouvoirs publics, et les commerçants
- attribution à cette structure de crédits FISAC avec visibilité pluriannuelle pour mise en œuvre du programme d'action.

 

Les membres du comité d'orientation

Contacts Presse :
Ministère délégué aux PME
Antoine RAULT - Tél. 01 43 19 23 59 – presse.cabpme@cabpme.finances.gouv.fr

 

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 8 heures

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Opportunités en franchise : créez votre entreprise pour moins de 50 000 euros

par HK - 4 jours

Le modèle de la franchise offre de très belles opportunités pour des porteurs de projet issus d’univers très diversifiés. Opportunités saisissables pour moins de 50 000 euros d’apport personnel pour certaines. AC Franchise vous aide dans vos re...

Ouvrir un magasin de bricolage, les opportunités en franchise !

par HK - 5 jours

Le marché du bricolage se porte très bien depuis la reprise enregistrée en 2015. Le secteur, qui génère près de 25 milliards d’euros par an, profite pleinement de l’essor du DIY.

Informations clés

  • Crée le: 22/08/04 02:00

Les franchises qui recrutent