Plan de sauvetage pour l'enseigne d'ameublement Conforama

Longtemps numéro 1 en France sur le marché de l'équipement de la maison, Conforama s'est vue reléguée en 2ème position par le géant suédois Ikéa et cherche une nouvelle voie pour retrouver sa place. Cette enseigne créée en 1967 par des indépendants lyonnais et rachetée par le groupe PPR (Pinault Printemps Redoute) a vécu des années fastes et compte encore 227 magasins dans l'hexagone avec plus de 15 000 collaborateurs.

Cependant, Conforama accuse un recul de ses ventes de 4,2% en 2008 et perd des parts de marché en France depuis plusieurs années avec comme conséquence une rentabilité en baisse significative.
Depuis le début des années 2000, plusieurs patrons se sont succédés à la tête de Conforama qui ont chacun tenté d'enrayer la chute mais sans succès. Aujourd'hui, le nouveau dirigeant Thierry Guibert au profil de gestionnaire et financier a la tâche difficile de remettre l'enseigne sur les rails.

Les mesures sont à la hauteur du challenge : un plan d'économie de 50 millions d'euros sur tous les secteurs de l'entreprise (logistique, immobilier, personnel) pour améliorer les résultats des magasins dans un contexte difficile. 800 postes devraient être supprimés : gel des recrutements, départs non remplacés, plan de départs volontaires.

Côté stratégie, Conforama veut renouer avec sa clientèle et remettre à l'ordre du jour son image de discounter dont elle s'était éloignée quelque peu et va jouer la carte de la proximité. Elle va proposer dans ses magasins les produits d'équipement basiques à des prix discount ce qui avait fait son succès dans les années 90.

Un enjeu de taille pour cette entreprise qui s'est donnée jusqu'en 2013 pour réussir sa mutation.

Articles similaires

Des franchises de plus en plus connectées

par Audrey Caudron - 8 jours

Stratégies multicanal ou cross-canal, Web-to-Store… sans nul doute, face à des clients hyperconnectés, les franchises françaises ont dû et su s’adapter et ont pris tout doucement le virage du numérique. ...

L’urbanisme commercial réinvente le commerce en ville

par Martine Malaterre - un mois

Les habitudes de consommation ont changé, les zones commerciales périphériques se sont développées pour proposer des surfaces de vente plus g...

Les modèles de commerce en réseau autres que la franchise

par Martine Malaterre - 2 mois

Qui dit commerce en réseau ne dit pas forcément franchise. Sous ce terme trop générique, on a tendance à englober tous les réseaux d’indépend...

Informations clés

  • Crée le: 30/04/09 02:00

Les franchises qui recrutent