Passer à 50 salariés

Les entreprises rechignent à passer ce cap réputé difficile car il entraîne des contraintes qui peuvent grever leur budget. Phantasme ou réalité ?
Le rapport Attali précise que le passage à 50 salariés entraîne l'application de 34 législations et réglementations, dont le coût représente 4 % de la masse salariale. Elles s'appliquent dès l'instant où l'entreprise a embauché son 50e salarié depuis au moins un an.
Les patrons craignent de consommer du temps, autant pour eux-mêmes que pour les représentants du personnel. Chaque titulaire bénéficie en effet d'un crédit d'heures par mois pour exercer ses fonctions de délégué du personnel : ils sont trois dans la tranche 50 à 74 salariés. Deuxième réticence des employeurs : la représentation syndicale, car un premier tour est réservé aux candidats syndiqués lors des élections du comité d'entreprise.
Ensuite, l'entreprise doit instaurer un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Ce comité représente le personnel et ses membres sont désignés par les délégués élus. A partir de là, le chef d'entreprise devra systématiquement consulter le CHSCT avant de prendre toute décision modifiant les conditions de travail. Si le comité demande une expertise par exemple, les frais sont à la charge de l'employeur.
Enfin deux obligations pèsent sur les entreprises de plus de cinquante salariés : la participation aux résultats et la négociation annuelle sur les salaires par catégorie. C'est pourquoi en France le nombre d'entreprises de 49 salariés est très important, certains patrons n'hésitant pas à créer des entités juridiques supplémentaires plutôt que d'appliquer ces obligations.
Dominique Deslandes

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 1 jour

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 26 jours

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Publication du décret relatif à l’instance de dialogue social

par HK - un mois

Le décret d’application de la loi travail relatif aux modalités de l’instance de dialogue social vient de paraître. Rappelons que l’instance en question fait partie des dispositions de la loi El Khomri et qu’elle porte sur la représentation du per...

Informations clés

  • Crée le: 13/07/08 02:00

Les franchises qui recrutent