Passé les Alpes la réglementation change

La distribution italienne est antinomique par rapport au modèle français. Les commerces de proximité restent dominants tandis que les hypers ont une part de marché trois fois plus faible.

Les cinq premières enseignes alimentaires détiennent 54 % du marché italien, contre 57 % en Espagne, 70 % au Royaume-Uni ou 76 % en Allemagne et 90 % en France ! Ce sont les 250 000 petits commerces qui réalisent le complément du chiffre d'affaires. Les difficultés de la grande distribution seraient dues à la politique gouvernementale car le petit commerce représente une base électorale non négligeable. On note des interdictions d'ouvertures de surfaces commerciales et une législation restrictive pour les horaires d'ouverture ou les dates de promotion.

La faible structuration de la grande distribution explique aussi la discrétion des marques de distributeurs qui assurent à peine 12 % des ventes de produits alimentaires contre plus de 20 % en France. Les difficultés existent aussi pour la diversification des activités : seuls trois hypers peuvent vendre du carburant. Pourtant le prix y est inférieur de 0,05 € par rapport aux stations des pétroliers...

C'est seulement grâce à une politique de prix bas que la grande distribution pourra se défendre et relancer par là même la consommation des ménages. Ceci pourrait représenter un argument assez convaincant pour le gouvernement italien car les achats de bien de consommation sont particulièrement en baisse.

Vu dans LSA N° 1853

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 3 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 5 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 12/02/05 01:00

Les franchises qui recrutent