Panorama du marché de la minceur en France

Cet été 2014, Xerfi-Precepta a publié une étude sur le marché de la minceur en France. Un secteur qui ne pèse pas moins de 3,6 milliards d’euros et qui se décline en plusieurs activités comme celles des compléments alimentaires, les cosmétiques minceur ou plus récemment les services de coaching minceur. Les perspectives pour les années à venir sont nombreuses mais sont aujourd’hui étroitement liées au développement des objets connectés et des applications mobiles.

Une diversité d’acteurs liés à la minceur

En 2013, sur le créneau beauté, forme et santé, le marché de la minceur représentait 3,6 milliards d’euros et affichait un dynamisme croissant avec de nouveaux acteurs. A côté des traditionnels produits alimentaires allégés (2,2 milliards d’euros), des compléments alimentaires minceur et autres cosmétique minceur, s’ajoutent aujourd’hui de nouveaux services de coaching minceur en salles de sport, instituts de beauté… ou même sur Internet. Preuve de ce dynamisme, le nombre de créations de sites et d’entreprises sur ce secteur a connu une augmentation exceptionnelle.

Le boum du coaching minceur

Malgré quelques résultats plus contrastés pour les marchés historiques de la minceur ces dernières années (l’étude évoque la déception de certains consommateurs face à l’inefficacité de certains produits), les perspectives pour 2016 s’annoncent favorables avec notamment le segment des services de coaching. Celui-ci devrait continuer à se développer et s’accompagner de l’apparition de nouveaux modèles d’affaires qui selon Xerfi-Precepta « intégreront le coaching traditionnel, les activités sportives, la vente de compléments alimentaires et de produits diététiques minceur. Un vrai renouveau donc pour le marché.

Un marché de plus en plus connecté

Par ailleurs, ce marché est particulièrement innovant et s’accompagne de nouvelles offres et concepts. Ainsi, selon l’étude, « les nouveaux venus spécialisés dans les objets connectés (Withings, FitBit…) côtoient désormais les acteurs de l’électronique grand public et des biens de consommation (Garmin, Samsung, Terraillon, etc.). On connaissait les balances et tracteurs d’activité, de plus en plus, les consommateurs vont pouvoir compter sur des applications développées par des fabricants mais aussi « des pure players de la conception de solutions mobiles » ! Bref, une nouvelle façon de penser la minceur et de belles perspectives pour les franchises du secteur qui prendront le tournant du "connecté".

Si ce marché de la beauté et du bien être vous intéresse, voici quelques franchises à regarder de près :
- franchise dietplus
- franchise Dr Laser
- franchise Yves Rocher
- franchise Relooking Beauté Minceur

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 17 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 22 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 24 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 14/10/14 05:21

Les franchises qui recrutent