Ouvrir un magasin de fleurs en franchise

Ouvrir un magasin de fleurs peut paraître un choix judicieux. Le marché des fleurs serait  "florissant", car il y a toujours une bonne occasion qui pousse le consommateur à offrir des fleurs mais il y a aussi des restrictions, crise oblige. Le message transmit par les fleurs est apprécié par tous et les fleurs permettent de célébrer n'importe quel évènement. Offrir des fleurs es un acte de la vie quotidienne.

Découvrez les réseaux qui recrutent actuellement dans le secteur "Franchise Fleuriste" !

Le marché des "fleurs" en quelques chiffres

Le chiffre d'affaires de ce secteur a représenté 5,9 milliards par an en 2012 (source Insee) et 54 % sont réalisés par des fleuristes en boutique.
Si en province, l'investissement pour créer une boutique de fleurs peut être de seulement 20 000 euros en solo dans un magasin plutôt mal placé et sans trop de frais, dans une grande ville il peut atteindre 300 000 euros. Par exemple, pour intégrer la franchise Carrément Fleurs il faut un apport personnel de 60 000 euros, et pour rejoindre le réseau Florajet ce serait seulement 10 000 euros mais cette somme est calculée sur la base d'un fleuriste existant rejoignant le réseau et ce n'est donc par l'investissement total.
Un coût relativement important mais ouvrir un magasin de fleurs en franchise apportera tout le savoir-faire et l'accompagnement nécessaire à la réussite de son magasin.
Le chiffre d'affaires moyen d'un fleuriste travaillant en boutique est de 150 000 euros dont 80 à 85 % sont représentés par du végétal.

Le métier du franchisé :

Pour devenir fleuriste hors d'un réseau il faut :
- avoir un minimum de sens artistique et être créatif pour savoir proposer de beaux arrangements, savoir marier les couleurs en fonction des évènements, des saisons, et des circonstances,
- disposer des connaissances de base en horticulture, et connaitre les exigences particulières des plantes et de leur entretien,
- posséder le matériel adéquat,
- être disponible pour servir au mieux les clients, la boutique doit être ouverte tard dans la journée, les week-ends et les jours de fête,
- et également être minutieux pour utiliser au mieux les outils de coupe.
Si pour exercer le métier de fleuriste, aucun diplôme n'est exigé, il est bon d'obtenir un CAP, BEP… qui peut être remplacé par six années d'expérience dans le domaine.
Pour accéder à la profession de fleuriste et ouvrir sa boutique il faut s'inscrire au registre du commerce, ainsi qu'au répertoire des métiers. Le métier de fleuriste est une profession artisanale.
Pour bien exploiter le métier de fleuriste, les franchiseurs apportent une formation complète. On peut citer en exemple le franchiseur Carrément Fleurs qui accompagne ses franchisés dès la recherche du local. Elle permet également de profiter des achats à moindre coûts sur l'approvisionnement et sur les emballages.
Il existe trois grandes catégories de services floraux. Il faut bien les connaitre avant de décider quel genre de boutique on veut ouvrir :
- Les grossistes : c'est une profession qui demande une bonne connaissance du secteur et des moyens financiers assez importants pour commencer. Le grossiste a pour mission de fournir les fleuristes en fleurs fraîches.
- Le fleuriste : Le service est la clé du succès de cette profession. Il faut satisfaire le client en toute occasion. Le fleuriste peut également se spécialiser et choisir par exemple une niche comme le mariage.
- Le fournisseur d'accessoires : pour la présentation et la vente des fleurs un grands nombre d'accessoires floraux est nécessaire.
Il est très important de savoir gérer ses stocks ! Pour les fleurs coupées, l'approvisionnement se fera au minimum deux fois par semaine, voire tous les deux jours et pour les plantes vertes organiser une livraison par semaine. Une gestion rigoureuse des achats et des stocks et une des clés du succès du métier de fleuriste.

La boutique du fleuriste

Le fleuriste exerce son métier dans des magasins de présentation et de vente ayant une surface comprise entre 25 et 60 m², auxquels s'ajoute une réserve de 20 m², en moyenne, pour le stockage des fleurs et la préparation ou la composition des produits floraux.
Le local du fleuriste doit être ouvert le plus possible vers l'extérieur et certaines contraintes sont à respecter :
- une température comprise entre 15 et 20 degrés,
- un taux d'humidité de 95 %
- une chambre climatique pour la conservation de la tenue et de la beauté des fleurs coupées. Avoir une chambre climatique, permet de conserver la fraicheur des produits sur plusieurs jours, le regroupement des achats et peut ramener ainsi les pertes à moins de 3 %.
- Il faut également équiper le local de stores filtrants pour protéger la marchandise de la chaleur du soleil,
- installer un éclairage adapté à la mise en valeur des fleurs,
- équiper le local d'étagères et de vitrines de présentation,
- avoir un comptoir avec poste d'emballage et caisse enregistreuse.
L'emplacement choisi pour l'installation d'une boutique de fleurs est important. Le passage clients, l'accès facile et la possibilité de parking sont à prendre en compte, ainsi que la qualité du voisinage.

Articles similaires

Ouvrir une franchise dans l'alimentaire

par Dorsaf Maamer - un mois

Se lancer à son compte en adhérant à un réseau de franchise offre plusieurs avantages à un jeune porteur de projet à condition que cela soit ...

La franchise, oui, mais à condition d'innover et de tester !

par MA - un mois

La franchise attire toujours plus de monde puisqu'elle permet de se développer rapidement surtout lorsque nos moyens financiers sont limités. Cependant, il faut se projeter sur le long terme pour créer un concept qui apporte de la v...

Devenir franchisé ou reprendre une entreprise existante ?

par MA - un mois

Dans un projet d'entreprenariat, on peut se demander si l'on souhaite le faire en s'adossant au savoir-faire d'une franchise ou en reprenant une entreprise déjà existante. Quels sont les points à prendre en compte pour choisir entre...

Informations clés

  • Crée le: 06/11/15 14:52

Les franchises qui recrutent