OUVERTURE DOMINICALE : 20 000 EMPLOIS A LA CLEF

Le Conseil du Commerce de France rappelle qu'il est favorable à un assouplissement de l'ouverture des commerces le dimanche. Il a exprimé cette position, dans son Pacte pour le développement du Commerce : afin que le Commerce puisse s'adapter à l'évolution des modes de vie et à l'ambition touristique de la France, le CdCF propose que la législation actuelle soit assouplie. Ainsi, chaque commerçant devrait pouvoir ouvrir librement 10 à 12 dimanches par an. Cette souplesse générera 20 000 emplois temps plein.
La réglementation actuelle laisse apparaître une mosaïque de régimes spécifiques, l'environnement juridique, trop flou, aboutit à des situations de distorsion de concurrence. Le législateur pourrait fixer les conditions d'ouverture et laisser ensuite la décision à l'appréciation du commerçant.
"Nous souhaitons que chaque commerçant puisse, s'il le souhaite, ouvrir jusqu'à 12 dimanches par an. Nous souhaitons que cette décision soit libre, que le commerçant puisse apprécier cette opportunité lui-même, déconnecté de la volonté du Maire. J'ai soumis cette proposition en 2012 au candidat François HOLLANDE qui s'était montré très ouvert et favorable à une plus grande souplesse d'ouverture des magasins à condition qu'elle soit menée en concertation avec les salariés" déclare Gérard ATLAN, président du Conseil du Commerce de France.

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 6 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 8 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 30/09/13 02:00

Les franchises qui recrutent