Nouvelle donne pour le marché automobile

Le 1er octobre 2003, le règlement européen libéralisant la distribution automobile est entré en application.

Quels sont ses principes ?
- La fin du régime de l'exclusivité et de la sélectivité. Désormais un constructeur ne peut plus à la fois choisir son concessionnaire et lui garantir un monopole géographique.
- La liberté pour les concessionnaires qui peuvent aujourd'hui distribuer plusieurs marques concurrentes
- La séparation de la vente et de l'après-vente pour le professionnel qui peut se spécialiser dans l'une ou l'autre activité
- L'accès aux pièces d'origine et aux informations techniques des constructeurs pour n'importe quel réparateur
- L'obligation pour le constructeur de motiver la rupture du contrat d'un concessionnaire.

Dans plusieurs pays européens, des enseignes de la grande distribution ont saisi leur chance, multipliant les initiatives. En France, peu d'acteurs se sont infiltrés dans la brèche. Des rumeurs courent toutefois sur les ambitions d'Intermarché et d'Auchan.

Si rien n'a encore été tenté, excepté les plates-formes Auto Eclerc (Leclerc), c'est sans doute que personne n'ose se mesurer aux deux grands constructeurs qui tiennent les rênes du marché automobile en France. Il faudrait en plus que les hypermarchés achètent suffisamment de véhicules pour offrir des tarifs attractifs.

Mais aujourd'hui, personne n'est sûr que l'exploitation des nouvelles possibilités légales permettrait véritablement un avantage consommateur durable car la possibilité de réparer plusieurs marques semble un inconvéniient plutôt qu'un avantage du fait de la compétence, de l'expérience, de l'outillage et donc des investissements requis.

Séverine Grumiaux


Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - un mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - un mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Publication du décret relatif à l’instance de dialogue social

par HK - 2 mois

Le décret d’application de la loi travail relatif aux modalités de l’instance de dialogue social vient de paraître. Rappelons que l’instance en question fait partie des dispositions de la loi El Khomri et qu’elle porte sur la représentation du per...

Informations clés

  • Crée le: 23/02/04 01:00

Les franchises qui recrutent