Nouveau record de création d'entreprise

En matière de création d'entreprise, l'année 2007 recense 321 478 nouvelles entités. Depuis 1993, jamais le nombre de nouvelles entreprises n'avait été aussi important.
Entre 2002 et 2007, le nombre d'entreprises a augmenté de 50 %. L'année 2007 prolonge une période très favorable pour la création d'entreprise avec une hausse de 12,5 % au regard de l'année précédente. La création d'entreprise a bénéficié des mesures mises en place dans le cadre de la loi pour l'initiative économique en 2003. Par ailleurs, la forte croissance observée résulte d'une augmentation importante de demandeurs d'emploi créateurs. Selon les chiffres de la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques), le nombre de créateurs bénéficiaires de l'Accre s'est accru de 229 % entre 2002 et 2007.
Toutefois, l'engouement pour la création d'entreprise sur cette période concerne l'ensemble des catégories de la population active. Les nouvelles entreprises de 2007 sont très présentes dans les activités de type commerce et services.
Plus de la moitié des créations d'entreprises sont concentrées dans trois secteurs d'activité : les services aux entreprises (21 % des créations), la construction (17 %) et le commerce de détail (15 %). Entre 2007 et 2006, cinq secteurs se démarquent par une évolution nettement supérieure aux autres, on trouve ainsi le courtage, les services personnels (secteur essentiellement composé des activités de coiffure, d'esthétique et d'autres soins du corps), le commerce de bouche et notamment les activités artisanales (30 à 34 %) : charcuteries, boulangeries/pâtisseries et pâtisseries, les transports, notamment les taxis (+ 27 %), les transports routiers de voyageurs (+ 22 %) et les transports de marchandise interurbains (+ 42 %), la réparation et le commerce automobile. Le cumul des créations d'entreprises de ces cinq dernières années met en avant quatre secteurs dont le taux de création est élevé : l'immobilier (104 %), les services aux entreprises (68 % dont 101 % pour les activités informatiques et de télécommunication), la construction (67 %) et l'éducation (66 %).
En 2007, les immatriculations sous forme de société représentent la moitié des créations. Les sociétés anonymes sont moins nombreuses au sein des sociétés au profit d'une forme juridique moins complexe, les SAS (sociétés par actions simplifiées). Depuis de nombreuses années, les sociétés connaissent une croissance plus favorable que les entreprises individuelles : sur ces cinq dernières années, le nombre de créations de sociétés s'est accru de 72 % tandis que celui des entreprises individuelles a augmenté de 32 %.
La croissance du nombre de créations d'entreprises observée entre 2006 et 2007 concerne l'ensemble des régions et des départements de France (à l'exception de l'Allier, du Cantal, de la Charente, de la Guadeloupe et de l'Orne dont le nombre est resté quasiment stable). Sur cette période, sept régions se distinguent par une hausse plus importante du nombre de créations : Alsace (+ 21 %), Lorraine et Pays-de-Loire (+ 17 %), Haute-Normandie, Midi-Pyrénées, Franche-Comté et Rhône-Alpes (+ 16 %). Ces régions comptaient déjà parmi celles qui enregistraient la plus forte croissance entre 2002 et 2006 (+ 50 à + 34 %). On peut faire la même remarque pour les départements.
Cinq régions ont enregistré une hausse de la création d'entreprise entre 2006 et 2007 comptant parmi les moins importantes : la Bourgogne, l'Auvergne, le Limousin, la Basse-Normandie et la Guadeloupe (de + 8,1 à + 3,6 %). Les quatre régions de France métropolitaine concernées sont des régions où les espaces à dominante rurale sont nombreux (57 à 74 % des communes de ces régions sont localisées dans des espaces à dominante rurale). L'évolution du nombre de créations d'entreprises a fortement varié en fonction de la région : de + 23 % pour la Guyane à + 78 % pour l'Alsace.
Dominique Deslandes
(sources apce, insee, dares)
 

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 7 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

Ne ratez pas le Salon dédié aux entrepreneurs : Business Success, Mercredi 16 novembre près de Lille!

par Dorsaf Maamer - 27 jours

Le 16 novembre aura lieu l’événement dédié aux dirigeants TPE/PME, auto-entrepreneurs, agents commerciaux, futurs franchisés... Le Business S...

Comment financer votre projet de franchise ?

par Dominique Deslandes - un mois

Se lancer en franchise rassure les banquiers mais requiert parfois un niveau d'investissement plus important. Pourquoi est-ce parfois plus ch...

Informations clés

  • Crée le: 28/06/08 02:00

Les franchises qui recrutent