Nicolas Merlin d'Un Coin de Ferme témoignait au salon Equipmag de Lille

Nicolas Merlin directeur du développement des restaurants Un coin de ferme
" La franchise ? Nous n'y pensions même pas. Ce sont nos clients qui nous demandaient où se trouvaient les autres restaurants du réseau alors que nous n'en avions que deux. Puis notre banquier et notre expert comptable nous ont démontré que notre rentabilité était supérieure aux normes du métier.
Ce que nous apportons aux franchisés, c'est un savoir-faire pour concevoir la carte, simplifier la fabrication, rationaliser cuisine et salle, gérer au plus près... C'est ainsi que nous offrons des ratios proches du fast-food bien que nous servions à table une restauration dite traditionnelle et que notre investissement soit inférieur. C'est pourquoi la rentabilité de nos restaurants est bonne. Et puis, le thème de la ferme est durablement porteur et nous avons su le mettre en valeur sans le caricaturer. "

Articles similaires

Des franchises de plus en plus connectées

par Audrey Caudron - 13 jours

Stratégies multicanal ou cross-canal, Web-to-Store… sans nul doute, face à des clients hyperconnectés, les franchises françaises ont dû et su s’adapter et ont pris tout doucement le virage du numérique. ...

L’urbanisme commercial réinvente le commerce en ville

par Martine Malaterre - un mois

Les habitudes de consommation ont changé, les zones commerciales périphériques se sont développées pour proposer des surfaces de vente plus g...

Les modèles de commerce en réseau autres que la franchise

par Martine Malaterre - 2 mois

Qui dit commerce en réseau ne dit pas forcément franchise. Sous ce terme trop générique, on a tendance à englober tous les réseaux d’indépend...

Informations clés

  • Crée le: 12/02/05 01:00

Les franchises qui recrutent