Micro-entreprise et charges sociales

Un entrepreneur individuel soumis au régime fiscal de la micro-entreprise bénéficie-t-il de dispositions particulières en matière sociale ?

Depuis le 1er janvier 2004, un entrepreneur individuel imposé selon le régime fiscal de la micro-entreprise peut demander aux caisses sociales le calcul de ses cotisations provisionnelles sur la base du revenu qu'il estime réaliser au cours de l'année. Il s'agit ici d'éviter un calcul basé sur les revenus des années antérieures qui pourrait entraîner une régularisation de charges sociales trop importante. Aucune majoration de retard ne lui sera demandée s'il s'avère que son revenu réel dépasse le revenu estimé.

Il peut en outre bénéficier d'autres dispositifs, tels que l'exonération de charges sociales pendant un an mais aussi du différé et de l'échelonnement des cotisations sociales de la première année.

Dominique Deslandes

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 11 minutes

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Opportunités en franchise : créez votre entreprise pour moins de 50 000 euros

par HK - 3 jours

Le modèle de la franchise offre de très belles opportunités pour des porteurs de projet issus d’univers très diversifiés. Opportunités saisissables pour moins de 50 000 euros d’apport personnel pour certaines. AC Franchise vous aide dans vos re...

Ouvrir un magasin de bricolage, les opportunités en franchise !

par HK - 5 jours

Le marché du bricolage se porte très bien depuis la reprise enregistrée en 2015. Le secteur, qui génère près de 25 milliards d’euros par an, profite pleinement de l’essor du DIY.

Informations clés

  • Crée le: 16/03/07 01:00

Les franchises qui recrutent