Meubles : les tendances de l'année 2007

Avec une croissance supérieure à 7 %, le marché du meuble français réalise une année record. Son moteur : le jeune habitat.
Cette croissance record ne s'est pas vue depuis 30 ans, mais le rythme général de l'industrie française du meuble n'affiche pas la même croissance. Donc il y a en parallèle une augmentation des importations. Le jeune habitat connaît une augmentation importante de 20 % par rapport à 2006, cela montre que le concept passe avant le produit. Ikéa n'est plus seul à profiter de cette croissance, cela prouve que toutes les enseignes se tournent vers des concepts de distribution et des identités fortes. Par ailleurs le monde de la finance arrive sur le secteur car, dans des années de forte croissance comme celle-ci, les investisseurs s'intéressent au meuble. Il y aura sûrement des mouvements importants dans la distribution, notamment sur le milieu de gamme. Le marché a besoin d'un milieu de gamme fort. Ici le secteur demande à être réorganisé et des capitaux supplémentaires devraient s'y injecter. D'ailleurs cette année, on voit le marché français commencer à être de plus en plus conduit par des intervenants étrangers.
On s'attend à voir le développement d'enseignes dotées de logiques de référencement, de remontée d'informations du terrain. Le professionnalisme augmente, les habitudes se modifient. Il reste beaucoup de travail à faire en animation de réseau. Ainsi tous les adhérents doivent accepter de prendre les collections choisies par la centrale. Une solution pour le secteur pourrait être de faire venir des personnes issues d'autres secteurs pour exploiter des magasins de meubles avec des modes d'organisation issus de la grande distribution. Certaines chaînes ont déjà évolué et la réorganisation des réseaux a commencé. Le vivier d'indépendants est important, ils sont susceptibles d'injecter des financements afin de créer de beaux magasins.
Toutes les enseignes ont aujourd'hui des concepts aboutis et attractifs pour le consommateur. Le problème réside dans le fait qu'on ne peut plus décliner un nouveau concept milieu de gamme sur dix ans. Les magasins doivent être au format très rapidement et proposer la collection choisie pour la diffuser simultanément dans toute la France. Il est nécessaire d'avoir une cohérence dans le réseau et que tout le monde avance dans le même sens.
Le climat plus difficile de ce début d'année ne devrait pas nuire au secteur car la maison n'est pas une valeur refuge mais un endroit où on se fait plaisir. Après l'engouement de la presse écrite pour l'univers de la décoration et de l'ameublement, c'est au tour de la télévision de s'emparer du sujet. Ainsi près de 6 millions de téléspectateurs regardent les spéciales déco en prime time sur M6. Les locomotives restent la cuisine et la literie. En 2007, la literie a enregistré sa meilleure performance depuis plusieurs années. On attribue ce succès aux actions de communication collectives. Le marché de la cuisine intégrée quant à lui confirme sa croissance et continue de porter le secteur.
Dominique Deslandes

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 15 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 20 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 22 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 26/03/08 01:00

Les franchises qui recrutent