Mes résultats ne sont pas bons : comment convaincre mon banquier de me soutenir ?

En fait les banques apprécient que vous preniez vos responsabilités. Allez en rendez-vous et faites votre autocritique, n'accusez pas la crise ce serait trop simple… Voici les principales erreurs à ne pas commettre…
Vous pouvez décrocher les crédits dont vous avez besoin en dépit de comptes annuels médiocres, voire mauvais.


Renoncez à ces trois tentations classiques.

D'abord ne cachez pas vos résultats :
Nous avons parfois tendance à adopter l'attitude du gamin qui a un mauvais bulletin scolaire. Inutile de dissimuler votre situation à votre banquier. Cela provoquerait la perte de confiance. Au contraire décrochez votre téléphone pour demander un rendez-vous afin de présenter vos comptes. En agissant de cette façon vous montrez votre prise de responsabilité. Néanmoins gardez vos comptes jusqu'au rendez-vous au lieu de les envoyer avant la rencontre. Cela vous permettra de préparer une argumentation solide en face à face.
Inutile d'accuser la crise :
Tout le monde sait que, même dans cette conjoncture, certaines entreprises augmentent leur chiffre d'affaires. Au contraire la publication de résultats médiocres est l'occasion d'une auto-analyse. Vous devez prendre vos responsabilités et faire votre diagnostic de la manière la plus réaliste possible. L'idéal peut être de se faire assister par un conseiller extérieur ou votre expert comptable qui donnera des éléments objectifs.
Vous éviterez des anticipations trop optimistes :
Ainsi ne pariez pas sur le retour de la croissance. Tous les experts s'accordent à dire qu'il n'est pas pour tout de suite. Expliquez plutôt comment vous allez réduire vos pertes. Annoncez les mesures prises à court terme. Montrez un nouveau plan stratégique qui tienne la route, avec le retour à l'équilibre fin 2013 et un léger bénéfice en 2014, puis en 2015. Vous apporterez donc vos comptes prévisionnels, vos plans de financement et de trésorerie pour ces trois années.
D'après L'Entreprise

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 5 heures

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

Ne ratez pas le Salon dédié aux entrepreneurs : Business Success, Mercredi 16 novembre près de Lille!

par Dorsaf Maamer - 20 jours

Le 16 novembre aura lieu l’événement dédié aux dirigeants TPE/PME, auto-entrepreneurs, agents commerciaux, futurs franchisés... Le Business S...

Comment financer votre projet de franchise ?

par Dominique Deslandes - un mois

Se lancer en franchise rassure les banquiers mais requiert parfois un niveau d'investissement plus important. Pourquoi est-ce parfois plus ch...

Informations clés

  • Crée le: 04/01/13 01:00

Les franchises qui recrutent