Marrakech : Un nouvel eldorado pour investisseurs et séniors

Les français sont de plus en plus nombreux à s'installer à Marrakech, les motivations sont diverses, parmi elles la défiscalisation locale.

La fameuse place Jemaa el-F'na à l'entrée de la médina de Marrakech accueille de plus en plus de français. En effet, avec 15 000 visiteurs par jour la ville est en pleine expansion et parmi eux près de 3500 ont choisi de s'y installer à l'année. En parallèle on voit fleurir les enseignes qui témoignent de la ruée des investisseurs venus de l'Hexagone : agences immobilières, maisons d'hôtes de la médina, galeries d'art et magasins de décoration. Des complexes immobiliers et autres résidence s'installent également en périphérie.

On assiste en plus à l'arrivée massive de retraités, nouveaux immigrés originaires de toutes les régions de France. Les uns s'installent pour tenter leur chance dans les affaires, les autres viennent simplement passer leurs vieux jours au soleil. La plupart font d'abord deux ou trois séjours pour repérer, ils sont tous séduits par le climat, la sécurité et le faible coût de la vie.

Les marrakchis sont réputés pour leur tolérance et s'accommodent très bien de la présence française. Marrakech a toujours été un carrefour des civilisations : berbères, phéniciens, romains et arabes s'y sont succédés. L'européen n'est pas mal considéré. La ville est plutôt conservatrice et religieuse et chacun vit en harmonie avec les autres. Les islamistes eux-mêmes ne voient pas ces nouveaux venus d'un mauvais œil. Ils acceptent volontiers d'accueillir ces immigrés du troisième âge. Tous sont conscients de l'intérêt de voir s'installer chez eux les retraités européens, cela peut régler en une dizaine d'années les problèmes économiques et réduire le chômage.

Cela permet en effet de développer un tourisme de longue durée plutôt que le tourisme de masse. Dans ce sens l'idée du Parti de la Justice et du Développement (PJD), favori des législatives de 2007, est d'attirer les personnes âgées dans des résidences adaptées à leurs besoins. D'ailleurs malgré la spéculation immobilière les retraités français bénéficient de conditions de logement peu coûteuses en comparaison de la Côte d'Azur ou de l'Espagne.

Les français les plus aisés viennent pour échapper à l'ISF ou pour trouver du personnel de maison. Les autorités marocaines encouragent le phénomène en proposant une défiscalisation attrayante. Il suffit de séjourner une partie de l'année dans le pays et d'y transférer de l'argent. La législation marocaine permet de déduire 80 % des revenus domiciliés dans les banques locales à condition de passer plus de la moitié de l'année sur le territoire marocain. De grands patrons français ont été les premiers à profiter du système qui ne comprend par ailleurs aucun élément contraignant concernant la succession.

Vu dans Le Figaro - 2006

NDLR : Quant à AC Franchise, ce n'est pas à Marrakech mais à Casablanca que nous avons ouvert notre cabinet conseil en franchise. Il faut souligner le rôle complémentaire de Marrakech et de Casablanca dans le développement de la franchise au Maroc.

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 1 jour

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

Ne ratez pas le Salon dédié aux entrepreneurs : Business Success, Mercredi 16 novembre près de Lille!

par Dorsaf Maamer - 21 jours

Le 16 novembre aura lieu l’événement dédié aux dirigeants TPE/PME, auto-entrepreneurs, agents commerciaux, futurs franchisés... Le Business S...

Comment financer votre projet de franchise ?

par Dominique Deslandes - un mois

Se lancer en franchise rassure les banquiers mais requiert parfois un niveau d'investissement plus important. Pourquoi est-ce parfois plus ch...

Informations clés

  • Crée le: 25/01/07 01:00

Les franchises qui recrutent