Maroc : le royaume du low cost chic

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc.

Un déploiement souvent accompagné d’une montée en gamme : en s’installant dans les quartiers chics des grandes villes marocaines, les franchises étrangères se donnent les moyens de cibler une clientèle plus aisée tout en continuant à attirer la classe populaire.

VU DANS le HuffPost Maroc, par Salma Khouja
L’ouverture d’une franchise Tati au centre commercial Morocco Mall à Casablanca en septembre n’est pas passée inaperçue. L’engouement pour l’enseigne est d’ailleurs très révélateur de la réalité du marché du prêt-à-porter au royaume. Un marché où la mode à petit prix est prisée par la classe populaire, mais également par une clientèle plus aisée. Ce constat est étayé par le fait que les marques de luxe aient toutes renoncé à s’implanter au Maroc.

Eléonore Bénit, rédactrice en chef du magazine Icônes (Groupe Telquel) explique à cet effet qu’« une marque comme Tati répond de façon bien plus cohérente à la réalité du pouvoir d’achat de la majorité des habitants des grandes villes de notre pays. Cette clientèle a toujours existé. Elle est à la recherche de produits bon marché, mais qu'elle se procurait surtout dans le secteur informel. »

Un déploiement, une montée en gamme

La franchise Kiabi qui a élu domicile dans le quartier cosmopolite du Maârif à Casablanca,  LC Waikiki au quartier central de Rabat ou encore la franchise turque Koton dans un centre commercial branché de Marrakech, il est clair que les enseignes étrangères visent une montée de gamme en s’installant au Maroc. 

Cette stratégie n’est pas réservée au secteur du prêt-à-porter puisque des enseignes comme les boulangeries Paul et Leader Price se sont, elles aussi, offert une image « chic » en s’installant dans les quartiers branchés du royaume. 

La stratégie rebranding de Tati

La stratégie de rebranding de la franchise Tati avait été mise en place avant son déploiement au Maroc. La marque a en effet sorti, l’an dernier, une ligne de sweats et t-shirts portant l’inscription "marque de Barbès". En revendiquant ainsi son image, Tati est parvenue à en enlever toute connotation négative.  Les sweats et t-shirts à cette effigie ont d’ailleurs connu beaucoup de succès auprès des fashionistas. 

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 15 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 19 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 21 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 26/09/16 06:53

Les franchises qui recrutent