Loisirs, culture : la tendance est à la concentration

Que ce soit pour le livre ou le jouet on assiste à des regroupements d'enseignes mais les contextes divergent.

En 2004 le marché français du jouet a dû faire face au premier recul de ses ventes, de 2 % environ. Elle intervient alors que l'offre progresse sous la poussée des enseignes spécialisées. Début janvier on a vu de ce fait La Grande Récré et la Cedji se rapprocher pour créer Ludendo : le premier groupe européen dédié aux univers de l'enfant. Début avril c'est Distri'Toy 's qui accaparait Teddy Toys et ses 27 magasins. D'autres rachats devraient encore intervenir. Du côté du leader Toy'sR'Us on attend après avoir été cédé à des sociétés d'investissement.

Pour le secteur des loisirs, le livre est en vedette, il enregistre la plus forte progression des marchés de biens culturels avec une progression de l'ordre de 3,8 % en 2004. Les enseignes font face à l'effondrement des ventes de CD et de logiciels en se recentrant sur l'activité du livre. Chez Virgin on annonçait déjà l'année dernière que le livre devait devenir le premier en 2006. Les grandes manœuvres ont commencé. La Fnac, leader historique avec 16 % de part de marché, se voit défier par ses challengers. Les hypers poussent leurs enseignes culturelles : Leclerc a ouvert 14 " Espaces Culturels " l'an dernier. France Loisirs de son côté, filiale du plus important éditeur mondial, vient de mettre la main sur Privat, le premier réserau français de librairies générales.

Vu dans LSA N° 1905 - 4 mai 2005

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 13 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 17 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 19 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 29/06/05 02:00

Les franchises qui recrutent