Loi Pinel : ce qui change pour les franchisés auto-entrepreneurs artisans

La loi Pinel relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises donne de nouvelles obligations aux auto-entrepreneurs qui opèrent en tant qu’artisan : loi  n° 2014 du 18 juin 2014, parue au journal officiel du 19 juin 2014. Elles vont concerner notamment les franchises d’artisanat pour l’habitat mais aussi certaines franchises de services qui demandent une qualification avec un diplôme, une formation spécifique ou une expérience reconnue.

L’immatriculation au registre des métiers devient obligatoire

Désormais, tous les auto-entrepreneurs, qu’ils exercent une activité artisanale à titre principal complémentaire, sont dans l’obligation de s’immatriculer au répertoire des métiers. Cette immatriculation est gratuite. Toutefois, il est dû une taxe pour frais de chambre égale à un pourcentage du montant du chiffre d’affaire. Les personnes déjà en activité et  dispensées d’immatriculation disposent d’un délai de 12 mois pour s’immatriculer à compter de l’entrée en vigueur de la mesure au plus tard le 18 décembre 2014.

La formation devient aussi un préambule incontournable

Tout auto-entrepreneur artisan devra effectuer un stage dit SPI (stage préalable à l’installation) de quelques jours (une semaine environ) et sera à suivre avant l’immatriculation au Registre des métiers. Il a essentiellement pour objectif de contrôler les compétences métiers. Se renseigner auprès des chambres des métiers. Ce stage est payant et à la charge de l’auto-entrepreneur.
Il en était dispensé jusqu’à maintenant. La dispense est maintenue jusqu’à l’expiration du délai de 12 mois à compter de la parution du décret concernant l’obligation d’immatriculation pour : - les personnes qui exercent une activité artisanale à titre complémentaire, - les personnes qui doivent s’immatriculer à la suite d’un dépassement de chiffre d’affaires.

Les artisans du bâtiment en auto-entrepreneur auront l’obligation de prendre une assurance

Comme pour tous les artisans, la souscription d'une assurance professionnelle, gage de la garantie décennale devient obligatoire. Il faudra que l’auto-entrepreneur puisse présenter les coordonnées de sa compagnie d'assurances, et la zone géographique mise au contrat. Des contrôles pourront être effectués. …..et de régler la CFE (taxe foncière des entreprises) Exonéré jusqu’ 3 ans d’activité avant la la loi, l’artisan est maintenant l'obligation de régler la taxe de cotisation foncière des entreprises (CFE) anciennement taxe professionnelle.  0,007 % du chiffre d’affaires pour les artisans inscrits au répertoire des métiers et qui restent inscrits sur la liste électorale de la CCI de leur circonscription. La taxe sera due à compter de 2015.

Voir notre article complet sur la loi Pinel


Articles similaires

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 23 jours

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Publication du décret relatif à l’instance de dialogue social

par HK - un mois

Le décret d’application de la loi travail relatif aux modalités de l’instance de dialogue social vient de paraître. Rappelons que l’instance en question fait partie des dispositions de la loi El Khomri et qu’elle porte sur la représentation du per...

Franchise : Le Décret d'application art 64 de la loi El Khomri est paru

par Jean Samper - un mois

Un décret qui parait en catimini, le 6 mai, juste avant les élections. Désormais il faut appliquer les dispositions de la loi El Khomri qui concernent la franchise à savoir la mise en place d'une instance de dialogue social au sein de certains rés...

Informations clés

  • Crée le: 07/07/14 03:53

Les franchises qui recrutent